Dernières lectures – Golden Boy, lolita et serial-killer

Lecture la vérité sur l'affaire harry québert

Je traverse une phase de vide côté lectures. Au retour de  Colombie, j’ai retrouvé avec bonheur « Le livre des Baltimore » de Joël Dicker que je n’avais pas pu emporter en raison de son poids. Puis je me suis plongée dans « Wild » de Cheryl Strayed. J’ai de plus en plus l’impression que, lorsque je suis préoccupée par le travail ou toute sorte de choses, je ne suis pas dans le bon état d’esprit pour lire. Pourtant depuis Janvier, j’en ai dévoré des livres, sortant même de ma zone de confort. Car oui, une zone de confort littéraire, ça existe. C’est elle qui va t’amener à porter ton choix sur des romans faciles issus d’un même genre, avec des situations similaires et des personnages qui se ressemblent. Sortir de sa zone de confort en lecture, ça ne veut pas dire aller vers des romans qu’on est sûr de détester. C’est plutôt essayer de combattre ses préjugés en portant son choix sur des livres au style différent et faire preuve de curiosité. Pour ma part, c’était lire un « Prix Goncourt » pour la première fois. Allez, sans plus attendre, je vous partage mes dernières lectures.

LA VERITE SUR L’AFFAIRE HARRY QUEBERT, JOËL DICKER

UN PETIT AIR DE LOLITA ET DE SUSPENSE

Marcus Goldman est un jeune écrivain à succès dans le creux de la vague. Après le triomphe de son premier roman, le jeune homme peine à retrouver l’inspiration jusqu’au jour où il est appelé à l’aide par son mentor et ancien professeur de littérature Harry Québert, lui-même écrivain de renom. Ce dernier est accusé du meurtre de Nola Kellerman, une jeune fille de quinze ans, disparue depuis près de trente ans, dont le corps vient d’être retrouvé dans le jardin de Québert. Convaincu de l’innocence de son mentor, Marcus se précipite dans le New Hampshire prêt à résoudre cette affaire et faire libérer Harry.

Je n’avais pas lu de roman policier depuis « La fille du train » qui m’a beaucoup déçu. Mais « La vérité sur l’affaire Harry Québert » m’a énormément plu. Si le style de l’auteur est décrié par un grand nombre, j’ai trouvé que ce roman était écrit comme une série US. Les rebondissements et les cliffhangers sont nombreux, souvent imprévisibles. Par ailleurs, je me suis projetée dans le livre comme dans un film en imaginant Ewan McGregor dans le rôle de Marcus Goldman. La relation entre Harry Québert et Nola, la jeune femme assassinée, n’est pas sans rappeler « Lolita » de Nabokov. Dans l’ensemble, j’ai passé un très bon moment. C’est le genre de livre que tu refermes avec difficulté : un vrai « page turner ». Je regrette même de l’avoir terminé !

lectures le livre des baltimore

LE LIVRE DES BALTIMORE, JOËL DICKER

GOLDEN BOYS A PROBLEME

Tout de suite après avoir achevé « La vérité sur l’affaire Harry Québert », je me suis plongée dans le dernier roman de Joël Dicker. Dans « Le livre des Baltimore », on retrouve un Marcus Goldman un peu plus âgé, rattrapé par un secret de famille encore enfoui. Les Goldman de Baltimore sont une famille exemplaire. Saul, le père, est un avocat renommé, Anita, la mère est cardiologue dans le très réputé hôpital John Hopkins. Et puis il y a les enfants. Hillel, intello contestataire et provocateur qui a du mal à trouver sa place, et Woody, enfant recueilli par les Goldman, star de football. Les deux garçons ont le même âge et la même envie de croquer la vie à pleine. Jusqu’au Drame qui disloquera complètement les Goldman de Baltimore.

« Le livre des Baltimore » m’a tenu en haleine tout du long. En même temps, l’intrigue fonctionne bien : une saga familiale, des secrets bien gardés, des histoires d’amour et le Drame n’est dévoilé qu’à la fin du roman. J’ai dû abandonner le livre pour partir en Colombie et à la fin du séjour, j’avais hâte de rentrer pour me replonger dans ma lecture ! Contrairement à « La vérité sur l’affaire Harry Québert », l’histoire est davantage centrée sur Marcus. Elle aborde sa famille, son passé et bien sûr ses histoires de coeur. Le roman se lit bien, sans être, à mon avis aussi bon que le précédent. Et pareil, en imaginant Marcus, j’avais encore Ewan McGregor en tête !

Lectures Chanson Douce

CHANSON DOUCE, LEILA SLIMANI

QUAND TA BABY-SITTER EST UNE SERIAL KILLER

Miriam s’apprête à reprendre le travail après avoir mis sa carrière de côté pendant quelques années. Avec Paul, son mari, ils engagent Louise, une petite bonne femme rigoureuse et secrète pour s’occuper à plein de ses deux bambins Mila et Adam. Ménage, cuisine, entretien… Petit à petit, Louise va devenir indispensable à l’équilibre familiale de la famille jusqu’à commettre l’irréparable.

La première scène de « Chanson Douce » est choc. Un véritable carnage. Leïla Slimani ne nous a pas ménagé ! J’ai été un peu déroutée de commencer par la fin de l’histoire mais finalement, pour la narration, c’était la meilleure des choses à faire. On s’attache d’abord à la famille, à Miriam, à Mila et Adam, à Paul aussi, même si on le sent plus absent, plus en retrait. Et surtout, on découvre peu à peu Louise, cette nounou quasi-parfaite, dont la folie grandit jusqu’à commettre un infanticide. « Chanson Douce » a été récompensé par le prix Goncourt 2016, difficile de passer à côté ! En revanche, sans une interview de Leila Slimani dans le podcast La Poudre au micro de Lauren Bastide, je ne m’y serai sans doute jamais intéressée.

***

Et vous, quelles sont vos dernières lectures ?

2 Commentaires

  1. 3 mai 2017 / 21 h 51 min

    Ca fait tellement longtemps que je n’ai pas lu que je ne me souviens pas de mon dernier titre.
    Comme toi, j’avais lu d’une traite la vérité sur l’affaire Harry Quebert ! Je m’étais sentie vide lorsque je suis arrivée au bout !

    ==> https://www.facebook.com/horsdutempsblog/photos/a.582514768589688.1073741832.454709744703525/600174506823714/?type=3&theater
    (ma mini impression après la lecture du livre ! Nos avis se ressemblent^^!)

    Bon, du coup, tu me donnes envie de lire Le livre des Baltimore !

    • Laurélen
      11 mai 2017 / 9 h 03 min

      Hello Julie ! C’est exactement ça, ce livre est totalement addictif ! J’ai acheté le premier roman de Joël Dicker « Les derniers jours de nos pères », il est en bonne position dans ma pile à lire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *