Paris Face Cachée – Les secrets culinaires de la Goutte d’Or

Paris face cachée goutte d'or

Le dernier week-end de Janvier, j’ai participé pour la première fois à Paris Face Cachée. Paris Face Cachée est un évènement organisé une fois par an qui, pendant 72 heures, permet au public de découvrir des lieux insolites de la capitale. Les participants peuvent découvrir des lieux confidentiels et se faufiler dans les coulisses d’une entreprises dans les secteurs de l’art, de la science, de la musique, de l’Histoire, de la gastronomie et de bien d’autres domaines. Paris Face Cachée, c’est le mariage parfait entre aventure et culture.

Paris face cachée goutte d'or

Le concept de Paris Face Cachée

Les aventures ont des noms plus mystérieux les uns que les autres. « Filles des lumières », « De l’art, de l’art, de l’art », « Une préfecture sous toutes les coutures », « La vieille dame qui creuse la matière »… Au moment de la réservation, je ne savais pas du tout à quelle sauce j’allais être mangée. Seul un bref descriptif me donnait des indications sur le contenu de la visite. Ces dernières durent en moyen une heure et demie. Elles sont menées d’une main de maître par un guide conférencier agréé, généralement accompagné par un collaborateur de l’établissement visité. En plus d’obtenir des informations culturelles et historiques sur le lieu visité, la présence du collaborateur nous permet d’obtenir des anecdotes plus pointues sur le quotidien.

Ce week-end-là, j’ai suivi trois aventures très différentes. La première aventure « Adjugés ! » m’a permis de suivre le parcours d’une oeuvre mises aux enchères dans l’hôtel des ventes Drouot et de découvrir l’envers du métier de commissaire-priseur. La deuxième, « Quand la musique est bonne », m’a entrainé dans le vingtième arrondissement à la découverte du studio de musique Davout, le plus grand studio parisien qui enregistre depuis plus de quarante ans des musiques de films, de variété ou encore de publicité. Quant à ma dernière aventure, elle m’a entraîné dans le quartier de la Goutte d’Or.

Paris face cachée goutte d'or

Paris face cachée goutte d'orParis face cachée goutte d'or
Paris face cachée goutte d'orLa Goutte d’Or tout en saveurs avec Paris Face Cachée

Dimanche matin, j’ai rendez-vous à la sortie du métro Anvers, au pied du Sacré-Coeur, pour une nouvelle aventure de Paris Face Cachée intitulée « La Goutte d’Or tout en saveurs ». Un petit groupe se crée autour de Guillaume, le guide de cette aventure insolite à la découverte des trésors culinaires de la Goutte d’Or. La Goutte d’Or, c’est un quartier cosmopolite et multi-ethnique du 18ème arrondissement, délimité par le boulevard de la Chapelle, le boulevard Barbès, la rue Ordener et la Gare du Nord. Pour cette aventure culinaire, Guillaume nous emmène à la découverte des meilleures adresses nord-africaines du quartier.

Après avoir attendu les derniers retardataires, nous nous longeons le boulevard de Rochechouart et pénétrons dans une minuscule boutique à la devanture orange nommée « La Garantita Two » à quelques pas du métro Barbès. La Garantita, aussi surnommée la viande du pauvre, est un plat populaire et bon marché d’origine algérienne préparé à base de farine de pois chiches. Visuellement, la Garantita a l’aspect d’un flan. Nous la mangeons en sandwich, accompagné de harissa, pour deux euros. C’est aussi ultra-light comme plat !

Nos pas nous conduisent jusqu’à Barbès, face au cinéma Art Déco « Le Louxor » où Guillaume en profite pour nous donner quelques informations culturelles sur le quartier. Nous passons devant une flopée de boutiques de DVD et de vêtements qui, au moment du Ramadan, se transforment en pâtisseries. Les habitants du quartier murmurent « Malboro, Marlboro » quand nous passons à proximité. On finit par s’arrêter dans une supérette multi-usage répondant au doux nom de « Méditerranée Alimentation ». Il s’agit d’un bazar proposant à la fois de la chicha, des fruits secs, des épices du monde et des gâteaux orientaux. Ceux d’entre nous qui n’ont pas été rassasiés par la Garantita en profite pour goûter des Msemens, un pain marocain ressemblant un peu à des crêpes que j’avais déjà eu l’occasion de goûter, tartinés de Vache qui rit, lors de mon voyage au Maroc.

Nous poursuivons notre visite dans la rue Myrha. Au coin de la rue, je découvre une perle de libraire-café sobrement nommée « La Régulière » qu’une équipe de tournage filme au même instant. Un peu plus loin, nous pénétrons dans le Koyaka Market, une supérette vendant des produits de la Côte d’Ivoire puis nous nous arrêtons devant le restaurant de grillades maghrébines Sidi Rached où un vieil homme nous sort sa carte d’ancien combattant sous le commandement du Général de Gaulle. True story les gens ! 

La rue du Panama est animée. Les épiceries proposent dans de grandes caisses en plastique du taro, du manioc et des ignames tandis qu’une forte odeur de poisson séché flotte dans l’air. Dans la rue, les habitants du quartier vendent des cacahouètes, des perruques sur des tables d’appoint construites à l’arrache, des sacs à mains et des lunettes de soleil de contrefaçon.

Nous passons une heure et demie à arpenter le 18ème arrondissement. Après une dernière dégustation de pâtisseries nord-africaines dans une boutique nommée « El Andalusia », notre visite s’achève sur le parvis de l’église Saint-Bernard, tristement célèbre pour l’évacuation de plus de trois-cent africains sans-papiers par les forces de l’ordre en 1996.

Paris face cachée goutte d'or

Paris face cachée goutte d'orParis face cachée goutte d'orParis face cachée goutte d'or

Les bonnes adresses de la Goutte d’Or

Institut des Cultures d’Islam

56, rue Stephenson, 75018 Paris

Un établissement dédié à la promotion des cultures de l’Islam à travers des conférences, des expositions, des ateliers manuels ou des cours de langue. L’institut propose également des visites guidées à travers le 18ème arrondissement pour découvrir le patrimoine culturel, historique ou encore culinaire du quartier.

Brasserie de la Goutte d’Or

28, rue de la Goutte d’Or, 75018 Paris

La première brasserie artisanale parisienne, installée à Barbès depuis 2012, propose une visite des lieux, des dégustations et de la vente à emporter. La brasserie est ouverte au public du jeudi au samedi.

La Régulière

43, rue Myrha, 75018 Paris

Une librairie orientée vers le livre d’images, à savoir la bande-dessinée, les arts graphiques et les livres jeunesse, disposant d’un espace café. La librairie accueillent régulièrement des expositions et des ateliers dédiés aux travaux manuels.

Cantine Le Myrha

70, rue Myrha, 75018 Paris

Un restaurant bio, pas cher et sympa ouvert par Augustin Legrand, militant associatif pour « Les enfants de Don Quichotte » La carte propose des plats faits maisons, options végétariens et vegans. Le dimanche, le brunch est  à quinze euros.

Maison Château Rouge

40 bis, rue Myrha, 75018 Paris

Maison Château Rouge est un label qui crée des vêtements en Wax, détournant ainsi l’habit traditionnel africain. Cela donne des pièces, vendues en édition limitée, à la fois urbaines et contemporaines. Les tissus sont achetés chez les commerçants de Château Rouge.

Little Africa

Le guide de l’Afrique à Paris, 20 euros

Little Africa est un guide touristique qui promeut la culture africaine et son histoire à Paris et en France. On y trouve des interviews, des carnets d’adresses, des itinéraires ainsi que des visites guidées. Le contenu est insolite et original. C’est un excellent moyen pour en apprendre plus sur Paris et découvrir un autre de ses visages.

Pâtisserie El Andalusia

25 Rue de la Goutte d’Or, 75018 Paris

La pâtisserie idéale pour déguster des gâteaux traditionnels algériens, accompagnés d’un thé à la menthe. La pâtisserie coûte en moyenne 1,50 euro.

Garantita II

9, boulevard de Rochechouard, 75009 Paris

Ce n’est pas le repas du siècle qu’on se le dise ! Mais à 2 euros la demi-baguette, cela vaut la peine de goûter à cette spécialité algérienne à base de pois chiches. Pour les curieux.

Je vous conseille les yeux fermés l’évènement Paris Face Cachée car les visites sont données par des gens passionnés, ravis de partager leurs univers. Ma visite favorite reste tout de même celle de l’hôtel de ventes aux enchères car j’ai découvert un microcosme dont je ne soupçonnais même pas l’existence ! Paris Face Cachée est cependant victime de son succès. Dès l’ouverture des ventes, environ deux semaines avant la date de l’évènement, les places partent à une vitesse folle. 

8 Commentaires

  1. 5 février 2017 / 21 h 40 min

    Merci pour cette jolie découverte ! J’ai beaucoup aimé ton article 🙂

    • Laurélen
      6 février 2017 / 12 h 11 min

      Bonjour et merci pour ton commentaire. A bientôt 🙂

  2. 6 février 2017 / 10 h 15 min

    sympa cet article, ces spécialités ont l’air délicieuses

    • Laurélen
      6 février 2017 / 12 h 11 min

      Bonjour Pierre ! Merci pour ton commentaire. C’était vraiment une découverte atypique. L’évènement Paris Face Cachée est canon ! A bientôt

  3. 9 février 2017 / 10 h 11 min

    J’avais entendu parler de ces concepts « face cachée » et j’avoue que ça à vraiment l’air super chouette! Un bon plan pour découvrir de nouvelles adresses!
    Je ne suis pas une grande fan de Paris malheureusement (mauvaises expériences,…) mais peut-être que ce genre d’évènements me ferait changer d’avis ^^ Je me demande si ils appliquent ce concept dans d’autres villes tiens!
    Et maintenant… J’ai faim!

    • Laurélen
      9 février 2017 / 14 h 48 min

      Je peux totalement comprendre que Paris rebute ! Et dans le cas de cet article, la Goutte d’Or n’est vraiment pas le quartier le plus sexy. Pour ma part, ça m’a donné envie de participer à bien plus de visites organisées de ce type. J’aime bien les free welking tours sui permettent de découvrir efficacement une ville et j’aimerais beaucoup me lancer dans des raids urbains avec Pop in the city par exemple 😀

  4. 2 mai 2017 / 14 h 35 min

    Nous adorons la Goutte d’Or, et c’est un très bel article, bravo !
    Nous recommandons aussi Sawa Shoes et ses super chaussures « made in Africa » 🙂
    Sans oublier le couscous dans le patio de l’Ici !

    • Laurélen
      11 mai 2017 / 9 h 03 min

      Merci la team de So Many Paris pour ces précieuses adresses ! A bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *