Voyage en Martinique en famille – L’essentiel en 10 jours

4 Shares
1
0
3

Fin avril, nous avons posé nos valises sur un petit bout de terre situé en plein coeur des Caraïbes, entre Sainte-Lucie et La Dominique : l’île de la Martinique. Plus habituées aux destinations plébiscitées par les backpackers ou aux voyages polaires, le choix de la Martinique s’est fait un peu au hasard. On recherchait une destination où l’on pourrait se reposer mais proposant des activités variées et adaptées pour un premier voyage lointain avec un bébé, tournée vers la nature, ainsi que des billets d’avion abordables pour une réservation à la dernière minute. La Martinique répondait à tous ces critères. Vous trouverez dans cet article tous nos conseils pour visiter la Martinique en famille.

Blog voyage Martinique en famille
Blog voyage Martinique en famille

L’essentiel de la Martinique en famille

Les incontournables d’un voyage à la Martinique

Un road-trip de la plage du Diamant aux Anses d’Arlet

En ce premier jour de voyage, nous décidons de commencer par découvrir en voiture la zone Sud Caraïbe au cours d’un mini-road-trip à la journée des Trois-Îlets aux Anses d’Arlet en passant par Le Diamant. Le décalage horaire nous permet de partir tôt et de profiter des plages et des différents spots et points de vue en évitant la foule.

Ce mini-road-trip nous permet de découvrir le bourg des Anses d’Arlet. Avec son église qui se tient face à la mer, le Bourg des Anses d’Arlet est la carte postale de la Martinique. Et même si ce jour-là, le temps est maussade, nous en profitons pour nous poser le long de la plage sous un arbre ombragé – la bataille est rude pour se faire une place – et profiter des sublimes fonds marins. Etoiles de mer, poissons colorés… Le Bourg des Anses d’Arlet est un super spot de snorkelling accessible à seulement quelques brasses.

En milieu d’après-midi, de retour aux Trois-Îlets, nous nous rendons à la Pointe du Bout pour nous baigner. La Pointe du Bout est très touristique. On y trouve des resorts, de nombreux restaurants de bord de mer et un village créole, qui me fait un peu l’effet d’un Disneyland Paris… Depuis le quai de la Pointe du Bout partent les navettes qui relient les Trois-Îlets à Fort-de-France, permettant ainsi d’aller découvrir la ville. Une approche assez sympa de la ville, par la mer. De notre côté, nous nous rendons sur la plage du Méridien, deux petites anses protégées, à l’eau claire et calme, où nous pouvons nager avec Ulysse en toute sérénité.

Nager avec des tortues à l’Anse Dufour et à l’Anse Noire

Avant de quitter les Trois-Îlets, nous partons au petit matin pour l’Anse Noire et l’Anse Dufour. Ces deux anses font partie des Anses d’Arlet. L’Anse Noire est la seule anse du sud de la Martinique dont le sable est noir, ce qui lui donne un côté sauvage, coincée entre deux falaises et bordée de cocotier. Pour une expérience unique à vivre, il est possible de dormir dans le Domaine de Robinson. Ce domaine propose des cabanes perchées et la location de kayak. Idéal pour se retrouver seul au monde !

De l’autre côté de l’Anse Noire, on trouve l’Anse Dufour. La plage est bordée d’arbres ce qui permet de s’abriter du soleil selon l’heure de la journée. Tôt le matin, des pêcheurs démêlent leurs filets. Si l’Anse Dufour est aussi prisée, c’est parce qu’on peut apercevoir et nager avec de nombreuses tortues ! Si vous souhaitez vous y rendre, partez le plus tôt possible et munissez-vous de vos masques et tubas. A sept heures du matin, nous avons pu nager tranquillement en observant les tortues à distance, sans les toucher, mais vers huit heures, il y avait déjà beaucoup trop de monde.

Une journée dans la peau de Robinson Crusoë sur l’îlot Chevalier

Nous décidons de passer une journée sur l’un des îlots proches de Sainte-Annne. Direction l’îlot Chevalier, un îlot inhabité accessible situé à proximité du Cap Chevalier et protégé par une barrière de corail. Pour nous y rendre, nous nous garons sur un petit parking et empruntons un bateau taxi avec la compagnie Taxi Cap. L’aller-retour coûte 4 euros par personne. Pour le retour, il vous suffit d’indiquer l’heure à laquelle vous souhaitez repartir.

Après cinq minutes de traversée, on débarque sur l’îlot en accostant via un petit ponton sur l’une des plages de l’îlot. Pour l’instant, l’îlot est désert – et le restera une bonne partie de la journée. On se baigne, on parcourt l’îlot en 45 minutes le temps de découvrir la mangrove et ses quelques plages, on fait la sieste allongés sous les palmiers. Dure la vie ! On se rend sur l’îlot Chevalier pour vivre une journée calme et paisible à la Robinson Crusoë. En revanche, il ne faut pas y aller pour espérer faire du snorkelling. L’îlot est surtout entouré d’algues mais la couleur de l’eau est sublime.

Visiter une distillerie en Martinique

Lors de notre séjour en Martinique, nous avons visité deux distilleries : l’Habitation Clément et La Favorite.

L’Habitation Clément est un incontournable de tout voyage en Martinique. Cette ancienne demeure coloniale, aujourd’hui classée, abrite une distillerie, un superbe jardin et un centre d’art contemporain. L’habitation, tout simplement superbe, a conservé sa décoration de style créole datant du XVIIIème siècle. La visite dure à peu près deux heures.

La Favorite est une distillerie familiale toujours en activité située dans la périphérie de Fort-de-France et dont l’accès est gratuit. Un parcours fléché permet de découvrir les lieux en toute liberté et d’échanger avec les ouvriers de la distillerie.

Il existe de nombreuses distilleries en Martinique : Trois Rivières, La Mauny, J.M…. Selon votre lieu de séjour, n’hésitez pas à consulter sur Google Maps la liste des distilleries à proximité et leurs horaires d’ouverture, surtout si vous souhaitez ramener du rhum dans vos valises !

Le jardin de Balata au nord de Fort-de-France

Situé sur les hauteurs de Fort-de-France, le Jardin de Balata est un superbe parc botanique. En pénétrant dans le domaine, on commence par flâner dans une ancienne demeure créole où viennent s’abreuver de superbes colibris. Puis la visite se poursuit le long d’un sentier à la découverte d’une végétation luxuriante.

La visite du jardin de Balata se fait dans un sens bien précis. C’est assez dommage car le jardin est une excursion très prisée de la Martinique aussi on ne se retrouve jamais seuls à profiter du lieu. L’un des points d’intérêt de la visite est un parcours dans les arbres, accessibles par les enfants dès huit ans et qui permet de découvrir la canopée.

Blog voyage Martinique en famille
Blog voyage Martinique en famille

Les randonnées de la Martinique

La Presqu’île de la Caravelle

Durée : 3h30 pour le grand tour / Distance : 9 kms / Dénivelé positif : 243 mètres / Niveau : Intermédiaire

La Presqu’île de la Caravane est une réserve naturelle protégée. C’est aussi la plus ancienne partie émergée de la Martinique. On y trouve un ancien phare, une station météorologique fermée, les ruines d’un ancien château, des anses et des paysages de mangrove. Deux itinéraires sont possibles pour découvrir la presqu’île. Le premier sentier est une boucle d’1h30 qui passe devant l’entrée du Château de Dubruc et sillonne la mangrove. Le second, le grand tour, dure un peu plus de 3h30 et permet de parcourir l’intégralité de la presqu’île en suivant un sentier côtier. Les deux itinéraires sont très bien balisés.

Si vous vous rendez sur la presqu’île et décidez de parcourir le petit sentier, n’hésitez pas à rajouter un aller retour jusqu’au phare. Il est accessible en trente minutes depuis le point de départ de la randonnée et vous offre une vue panoramique sur la réserve.

La Savane des Pétrifications

Durée : 2 heures / Distance : 4 kms / Niveau : Randonneurs débutants / A noter : Attention aux horaires des marées

La Savane des Pétrifications est l’une des randonnées que nous avons préféré. C’est une randonnée facile qui se fait très bien en famille. Elle commence au parking de la Grande Anse des Salines. On suit un sentier, très bien balisé, et on évolue à travers un paysage aride, bordé de cactus, voire parfois carrément lunaire jusqu’à l’Anse Trabaud, une plage de sable blanc et d’eau turquoise, assez sauvage.

Avant de vous rendre à la Savane des Pétrifications, pensez à vérifier l’heure des marées. Un peu après le parking, un pont permet de continuer à longer le sentier mais à marée haute, le pont devient inaccessible et l’eau recouvre les rochers. Pour parcourir la randonnée, nous n’avons pas eu d’autres choix que de traverser à guet. Nous avons croisé d’autres voyageurs qui, eux, ont préféré rebrousser chemin.

Autres randonnées en Martinique

Le Morne Larcher : le Morne Larcher, aussi connu sous de nom du rocher de la femme couchée, surplombe la plage du Diamant et fait face au rocher du même nom. L’aller-retour se fait en deux heures et, par temps clair, on peut même apercevoir Sainte-Lucie depuis le sommet.

La Montagne Pelée : située au nord de la Martinique, à proximité de Saint-Pierre, la Montagne Pelée est un volcan encore en activité qui culmine à 1397 mètres d’altitude. Il s’agit du point culminant de l’île fleurs. La randonnée aller-retour se fait en cinq heures. La distance est de 7 kilomètres avec un dénivelé positif de 665 mètres.    

Les Pitons du Carbet : situés au nord de Fort-de-France, les Pitons du Carbet sont constitués d’un ensemble de pics volcaniques, ponctués de cinq sommets entre 1000 et 1200 mètres d’altitude. Avec leur relief découpé et leur végétation dense, il s’agit de l’une des randonnées les plus sportives de l’île. La randonnée se parcoure en 6h30, sur une distance de 8 kilomètres. Le dénivelé positif est de 730 mètres.

La Trace des Caps : La Trace des Caps est une randonnée côtière qui longe la pointe de Sainte-Anne à l’extrême sud de la Martinique. Elle débute sur la plage du Petit Macabou et se termine à l’Anse Caritan, située un peu après l’Anse Trabaud. La randonnée dure 12 heures et la distance est de 28 kilomètres. Il est possible de la parcourir quelques tronçons seulement.

Autres idées d’excursions et d’activités en Martinique

Découvrir Sainte-Lucie en une journée au départ du Marin : L’île de Sainte-Lucie se trouve à une trentaine de kilomètres de la Martinique. Elle est facilement accessible en catamaran et l’aller-retour se fait sur la journée.

Visiter l’habitation Céron dans le nord de l’île : située à proximité de la ville du Prêcheur, au nord de l’île l’Habitation Céron est une ancienne sucrière, bâtie au XVIIème siècle. On s’y rend pour découvrir son jardin qui abrite le Zamana, un arbre centenaire, pour y déjeuner mais aussi pour déguster du chocolat, car l’habitation Céron est aujourd’hui un lieu de production de cacao.

De l’urbex en Martinique : à proximité de la ville de Ducos, le Château Aubéry surplombe le Lamentin. Ce château au style Art Déco, tombé à l’abandon, date du début du XXème siècle. Il appartient aujourd’hui à la commune mais, selon les dires des personnes que nous avons rencontré sur place, aucune action n’est menée pour le restaurer.

Se baigner à Sainte-Luce et déjeuner dans un restaurant de pêcheurs : située à proximité du Marin, Sainte-Luce est un petit port de pêche. Le bord de mer est très bien aménagé. Nous l’avons longé jusqu’à la plage de Pont Café où se trouve le village de Pierre & Vacances. Dans le centre de Sainte-Luce, de petits restaurants bordent le front de mer où il est possible de goûter la pêche du jour cuite au barbecue.

Naviguer à travers la mangrove au départ du bourg des Trois-Ilets : une excursion d’une demi-journée qui permet de découvrir, en naviguant en petit groupe le long d’un canal, la mangrove avant de faire escale sur l’îlot Robinson.

Blog voyage Martinique en famille

Organiser son voyage en famille à la Martinique

Quand partir en Martinique ?

Nous sommes partis à la fin du mois d’avril en Martinique, alors que les vacances de Pâques battaient leur plein. Nous étions encore dans la haute saison touristique – ou saison “sèche”. Celle-ci s’étend de décembre à mai. A cette période, la végétation était très sèche dans le sud de l’île à cause des fortes chaleurs. Mais cela n’a pas empêché quelques – grosses – averses.

Comment se rendre en Martinique ?

Depuis Paris, nous nous sommes envolés avec Air Caraïbes. Le vol dure un peu plus de huit heures et nous a coûté environ 600 euros par adulte. A l’aller, nous avons pu bénéficier d’un lit bébé pour Ulysse, ce qui lui a permis de faire la meilleure sieste de sa vie puisqu’il a dormi la moitié du vol. Au retour, le vol étant rempli et de nuit, nous n’avons pas pu en profiter. Ulysse a dormi contre nous toute la nuit mais ce n’était pas dérangeant. Pour être sûrs de réserver un lit bébé, n’hésitez pas à contacter en amont votre compagnie aérienne afin d’en faire la demande.

Comment se déplacer sur l’île ?

Pour nous déplacer en Martinique, nous avons loué une voiture, équipée d’un siège bébé, que nous avons récupérée à l’aéroport Aimé Césaire. Il est possible de se déplacer en transports en commun notamment dans le sud de l’île mais la location d’une voiture nous a permis de profiter d’une plus grande flexibilité. A noter que les routes sont sinueuses et que les alentours de Fort-de-France sont souvent embouteillés.

Où séjourner en Martinique ?

Nous sommes restés dix jours en Martinique et avons séjourné dans deux endroits différents dans le sud de l’île, d’abord aux Trois-Ilets, face à Fort-de-France, puis à Sainte-Anne. Si Les Trois Ilets ne nous a pas spécialement charmé, on a adoré la quiétude et l’ambiance de Sainte-Anne. A la tombée de la nuit, l’atmosphère qui régnait le long des quais en centre-ville n’était pas sans me rappeler le quartier de Getsemani à Carthagène des Indes en Colombie. A Saint-Anne, nous avons loué un petit studio à l’Anoli Lodges. Allez-y les yeux fermés, ce lieu est un véritable havre de paix !

A refaire, au lieu de séjourner aux Trois Ilets, je commencerai mon séjour dans le nord de l’île du côté de Saint-Pierre afin de découvrir une nouvelle facette de l’île fleurs et de minimiser les temps de trajet en voiture avant de prendre la direction de Sainte-Anne au sud.

Dans chacun des lieux où nous avons séjourné, que ce soit l’Anoli Lodges à Sainte-Anne ou La Suite Villas aux Trois-Ilets, nous avons pu emprunter un lit bébé et une chaise haute.

Cet article vous a plu ? Retrouvez sur le blog voyage tous nos récits de voyage et d’aventure ainsi que des idées de randonnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.