Chamonix Mont-Blanc : un été dans les Alpes entre randonnée et bivouac

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Nous sommes parties à l’autre bout du monde pour découvrir des sommets flirtant avec les 5000 mètres d’altitude et des glaciers à couper le souffle. Mais la France regorge elle aussi de sommets déchiquetés, de lacs alpins où se reflètent des massifs enneigés et de langues glacières bleutées facilement accessibles. Pour qui aime la randonnée, la nature mais aussi les activités sportives et les sensations fortes comme le trail ou le parapente, Chamonix et la vallée du Mont-Blanc se révèlent être un cadre grandiose. On vous livre tous nos conseils pour un été de bivouac et de randonnée dans les Alpes Françaises.

Nous débarquons à Chamonix le mercredi 1er août 2018 après plus de six heures passées dans les transports. Mes jambes me démangent. Je n’ai qu’une envie : saisir mon barda, grimper dans la montagne pour bivouaquer et m’éloigner de la civilisation. But first, Chamonix ! C’est la première fois que je pose le pied dans les Alpes Françaises. Pendant longtemps, j’ai rêvé de destinations lointaines et de sommets andins mais la France nous offre une telle variété de paysages que je suis à la fois curieuse et excitée à l’idée de passer une semaine dans la vallée du Mont-Blanc. En sortant de la gare, la première chose qui me frappe, c’est le glacier des Bossons. Cette énorme langue glacière dévale littéralement le massif enneigé du Mont-Blanc pour se jeter dans la vallée. Quelque soit l’endroit où je me trouve dans la ville, le glacier est là, géant fascinant et immuable.

Chamonix est une ville de petite taille façonnée tour-à-tour de beaux immeubles de la Belle Epoque et de résidences à l’architecture savoyarde. Dans le centre-ville, on ne compte plus le nombre de boutiques dédiées à l’Outdoor ainsi que les restaurants proposant des spécialités régionales comme la fondue ou les croûtes au fromage ! Manger une raclette en pleine canicule ? Pas de problème ! En passant nos vacances à la montagne, on pensait “sortir des sentiers battus”. On s’est pas mal planté ! Car Chamonix l’été est hautement touristique. En plus des voyageurs passionnés de randonnée, d’alpinisme ou de trail, la station accueille une clientèle étrangère venue d’Asie et des Emirats mais aussi une clientèle familiale. Les nombreuses infrastructures de la région – téléphériques, télécabines et télésièges – permettent de rejoindre facilement les principaux sites touristiques comme l’Aiguille du Midi, la Mer de Glace ou le Lac Blanc. Par ailleurs, en Août, Chamonix accueille de nombreux évènements comme l’UTMB pour le plus connu mais aussi la “Fête des Guides” ou “Cham au sommet”, entre projection de films, rencontre avec des passionnés de la montagne et initiations sportives à destination des enfants.

Bien sûr ce tourisme a un impact sur le coût de la vie. Et Chamonix, l’été, c’est un sacré budget ! Mais notre point de vue est légèrement biaisé puisqu’on privilégie généralement des destinations lointaines, hors vacances scolaires. Pour vous donner une idée, en haute saison, il faut compter en moyenne 130 euros pour une nuit d’hôtel en chambre double. En camping, un emplacement pour une petite tente nous est souvent revenu à 25 euros par nuit pour deux tandis qu’au restaurant, il faut souvent compter entre 15 et 20 euros pour un plat principal. La grande majorité des infrastructures de la vallée accepte les Chèques ANCV si votre entreprise vous en remet, c’est l’occasion de les utiliser. Mais comme à notre habitude, nous ne ferons que de brefs séjours dans la vallée, préférant vagabonder et bivouaquer en haute montagne. Sauvages, nous ?

QUE FAIRE EN ÉTÉ DANS LA VALLÉE DE CHAMONIX MONT-BLANC ?

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage chamonix

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc
Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

À LA DÉCOUVERTE DE L’AIGUILLE DU MIDI

5h45. Le réveil sonne. Je remue au fond de mon duvet mais ne tarde pas à me lever. Car ce matin, j’ai rendez-vous avec le Mont-Blanc ! A 6h30, on se glisse dans la file d’attente afin d’emprunter l’un des tous premiers téléphériques rejoignant l’Aiguille du Midi à 3842 mètres d’altitude. Dans la cabine, nous sommes cernées par les alpinistes. D’énormes sacs remplis de matériel sont coincés entre leurs jambes tandis que des cordes colorées pendent le long de leurs épaules. Les conversations vont bon train alors qu’on gagne peu à peu en altitude. Lorsque les portes s’ouvrent, je m’engouffre dans un long couloir creusé dans la roche. La température diminue drastiquement mais c’est un vrai bonheur de pouvoir évoluer de tubes en plateformes loin de la foule. En contrebas, différentes cordées d’alpinistes partent à l’assaut du Mont-Blanc. À proximité du refuge des Grands Mulets, on distingue quelques dômes colorés. Ce sont les tentes dans lesquelles ils ont passé la nuit. Autour de nous, quelques téméraires aventuriers atteignent les plus hautes aiguilles sous les « hourra » de la foule. Je me sens grisée par l’ambiance, fascinée par ces sommets accidentés.

ORGANISER VOTRE VISITE DE L'AIGUILLE DU MIDI

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site Mont-Blanc Natural Resort : météo, état de fonctionnement des téléphériques, horaires et tarifs. La visite dure en moyenne entre 2 et 3 heures mais peut varier selon l’affluence. On ne regrette pas de s’être levées aux aurores la faible affluence touristique et la lumière du matin ont rendu notre visite exceptionnelle.

La visite de l’Aiguille du Midi représente un coût certain mais je ne peux que vous la conseiller ! C’est l’un de mes plus beaux souvenirs. Le pass à la journée coûte 65 euros par adulte et vous donne accès aux téléphériques de Chamonix à Plan de l’Aiguille puis de Plan de l’Aiguille à l’Aiguille du Midi, aux différentes terrasses du site et au Pas dans le Vide, une pièce entièrement vitrée surplombant le glacier des Bossons, mille mètres plus bas. Attention le coût de la télécabine Panoramic Mont-Blanc vers la Pointe Helbronner n’est pas inclus dans le pass. Lors de notre séjour en Août 2018, la télécabine était fermée au public.

Pour visiter l’Aiguille du Midi en été, mieux vaut prévoir des vêtements chauds, des lunettes de soleil et de la crème solaire.

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

GRAND BALCON NORD : RANDONNÉE DE PLAN DE L’AIGUILLE À LA MER DE GLACE

Lorsque nous quittons l’Aiguille du Midi en téléphérique, nous nous arrêtons au niveau du Refuge de Plan de l’Aiguille à 2310 mètres d’altitude. C’est ici que débute la randonnée du Grand Balcon Nord, un itinéraire à flanc de montagne d’une longueur de 6 kilomètres qui permet de rejoindre la station de Montenvers et ses principaux sites touristiques : la Mer de Glace et sa Grotte couleur émeraude. La randonnée nous met en jambe. C’est la première d’une longue série. Et tandis qu’on progresse le long de l’étroit sentier, traversant moraine et torrent, croisant bon nombre de randonneurs, de familles et de traileurs, les panoramas du Brévent et du massif des Aiguilles Rouges défilent face à nous.

A Montenvers, le célèbre train à crémaillère rouge vient d’amener de Chamonix un nouveau flot de voyageurs. Ils se pressent déjà sur les terrasses du refuge pour admirer la Mer de Glace, le plus grand glacier de France, entourée par les massifs des Grandes Jorasses et des Drus. On suit le mouvement pour s’aventurer le long de passerelles en direction de la Grotte de Glace. Notre descente est édifiante. Sur la roche, de petits panneaux sont installés de-ci, de-là. 1985, 1990, 2000… Ils sont là pour nous rappeler que le glacier recule et permet en volume chaque année. Et plus le glacier recule, plus le nombre de passerelles pour descendre jusqu’à la Grotte de Glace s’accumule.

Lorsqu’on parvient au niveau de la Grotte de Glace, il nous faut du temps pour percevoir la glace sous l’épaisse couche de cailloux et de terre amassée sur le glacier. Des bâches couvrent une partie de la grotte pour la préserver tant bien que mal des fortes chaleurs de ce mois d’Août tandis que quelques machines de construction traînent à l’entrée. Car la Grotte de Glace est un lieu éphémère, taillé deux fois par an au coeur du glacier. On pénètre alors dans une cavité à la paroi immaculée faite de tons bleus miroitants.

INFORMATIONS PRATIQUES SUR LA RANDONNÉE DU GRAND BALCON NORD

La randonnée du Grand Balcon Nord et la découverte de la Mer de Glace se conjuguent très bien sur une journée avec la visite de l’Aiguille du Midi. La randonnée est assez courte. Elle dure environ deux heures. Le chemin officiel est agréable et ne présente pas de difficultés, offrant de beaux panoramas. L’itinéraire parallèle est plus escarpé et la vue est moins dégagée. Nous avons croisé beaucoup de famille randonnant avec de jeunes enfants. Toutes les randonnées de la région sont très bien fléchées.

Depuis Chamonix, le refuge de Montenvers est accessible par le célèbre train à crémaillère rouge de la Mer de Glace tandis que le refuge de Plan de l’Aiguille est accessible par un téléphérique. Cependant il est tout à fait possible de redescendre à pieds dans la vallée. Le sentier pour redescendre dans la vallée est très agréable. Il serpente le long de la moraine qui recouvre la Mer de Glace. Cela permet de prendre encore plus conscience du recul du glacier. Par ailleurs, il passe par la buvette Les Mottets où il est possible de dormir dans une tente en forme de bulle transparente face aux Drus.

La visite de la Grotte de Glace dure une heure. Des oeufs simplifient l’accès au site mais pour y descendre, il vous faudra tout de même emprunter un réseau de passerelles et d’escaliers.

Blog randonnée Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc
Blog voyage Chamonix Mont-Blanc
Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

BIVOUAC ET RANDONNÉE AU BORD DU LAC BLANC

Nous ponctuons notre découverte de la vallée de Chamonix par quelques nuits de bivouac dans la montagne, équipées comme à notre habitude de notre matériel de camping. Ce jour-là, le temps est plutôt morose mais on maintient nos plans et on se dirige vers le téléphérique de La Flégère pour planter notre tente au bord du Lac Blanc dans la réserve naturelle des Aiguilles Rouges. Il nous faut 1h45 pour rejoindre le Lac Blanc. C’est, à n’en pas douter, l’un des plus beaux lacs alpins français. Par beau temps, lorsque le vent tombe, les massifs voisins se reflètent sur la surface plane du lac. Ce jour-là, nous n’aurons pas vraiment de chance avec la météo. Vers 13 heures, le vent se lève amenant avec lui des trombes d’eau. Les randonneurs, venus à la journée, rebroussent chemin. Très vite, les abords du Lac Blanc se vident de tous visiteurs tandis que Célia et moi montons sur les hauteurs pour trouver un espace où planter notre tente et déroger à la règle du bivouac… Face à l’orage qui menace, nous prenons exemple sur quelques randonneurs déjà installés, et montons fissa notre campement dans un petit cercle de pierres prévu à cet effet, dissimulé aux yeux de tous.

Nous restons coincées dans notre tente pendant cinq longues heures, regrettant parfois de ne pas avoir saisi l’occasion de redescendre dans la vallée. Vers 19 heures, c’est l’accalmie. On s’extirpe de notre abri, emmitouflées dans nos doudounes, pour enfin profiter de la sérénité de la réserve et flâner aux abords du lac. En ce mois d’Août, le refuge est fermé. Autour de nous, seuls quelques randonneurs se sont installés pour la nuit mais nous ne sommes pas plus de cinq à profiter des lieux tandis que des bouquetins sauvages, peu farouches, se nourrissent, laissant quelques traces de pas sur les neiges éternelles qui recouvrent la berge.

Au petit matin, nous rejoignons La Flégère en passant par les lacs de Chéserys situés à vingt minutes de marche en contrebas du Lac Blanc. Le long des échelles accrochées à flanc de montagne, nous croiserons bon nombre de randonneurs parcourant le trek du Tour du Mont-Blanc (ou “TMB”).

LA REGLEMENTATION DU BIVOUAC EN FRANCE

Un bivouac est un campement rudimentaire permettant de passer une seule nuit en pleine nature à condition de planter sa tente au coucher du soleil et d’avoir déguerpi le lendemain matin. En France, le bivouac est généralement toléré dans les parcs nationaux et régionaux. Pour en savoir plus, je vous invite à lire le guide complet sur la réglementation du bivouac et du camping sauvage rédigé par Les Others.

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc
Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

VUE PANORAMIQUE SUR LE GLACIER DES GRANDS MONTETS

Nouvelle journée. Nouveau glacier. Je reste sans voix devant ces géants de glace et ne cesse de les admirer ! Pour les découvrir, je suis partie à l’autre bout du monde sans même soupçonner que nos montagnes en abritaient autant. Ce jour-là, nous empruntons un nouveau téléphérique à Argentière pour monter à plus de 3000 mètres d’altitude jusqu’au glacier Les Grands Montets. A peine sorties du téléphérique, nous nous retrouvons les pieds dans la neige, vêtues de nos classiques shorts et tee-shirts, devant un panorama à couper le souffle. Les Drus, les Aiguilles Rouges et le Mont-Blanc nous font face. Autour de nous, les gens s’agitent car le “jardin des neiges” des Grands Montets permet aux alpinistes de s’exercer avant de partir à l’assaut du Mont-Blanc. Nous resterons quelques heures dans la neige, incapables de retourner dans la vallée.

En redescendant, nous faisons un stop impromptu à Lognan. Il nous reste à peine plus d’une heure pour profiter de l’endroit avant le départ du dernier téléphérique pour la vallée. Si nous n’avons pas le temps de parcourir la distance jusqu’au pied du glacier afin de contempler le bleu de ses séracs, nous décidons néanmoins de nous presser pour rejoindre le refuge de Lognan où nous profiterons tout de même d’une vue sur les dents des Grands Montets. On redescendra avec le léger regret de n’avoir pas pu pousser plus loin, faute de temps, cette randonnée.

ORGANISER VOTRE VISITE DU GLACIER DES GRANDS MONTETS

Depuis Argentière, deux téléphériques vous meneront au glacier des Grands Montets : le téléphérique de Lognan puis le téléphérique des Grands Montets à 3300 mètres d’altitude. Ma recommandation, c’est de commencer par découvrir le glacier des Grands Montets où s’entraînent des alpinistes débutant mais aussi ceux qui souhaitent s’attaquer au Mont-Blanc. Les Grands Montets propose un “jardin des neiges”, c’est-à-dire une surface enneigée accessible aux visiteurs même en plein mois d’Août.

En redescant, faites un stop à Lognan. Là, deux randonnées vous attendent. La première randonnée dure 30 minutes et vous permettra d’accéder au refuge de Lognan d’où vous pourrez apercevoir au loin les dents du glacier tout en buvant une Bière du Mont-Blanc. La deuxième randonnée dure 1h30 cependant elle vous permettra d’approcher de beaucoup plus près les dents des Grands Montets !

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc
Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

REFUGE ALBERT Ier : BIVOUAC AU PIED DES GLACIERS

Depuis notre arrivée à Chamonix, impossible de nous lasser des glaciers qui encerclent la vallée ! Pour moi qui n’avais jamais vu de glaciers de ma vie, entre ce voyage inattendu dans les Alpes et mes cinq mois dans les Andes, je suis servie ! Voilà quatre jours que nous explorons la vallée du Mont-Blanc en long, en large et en travers. Ce jour-là, nous bouclons à nouveau nos sacs à dos pour partir en bivouac. Direction le glacier du Tour et le refuge Albert 1er ! Il fait une chaleur de dingue et, comme le reste de la France, Chamonix n’est pas épargnée par la canicule. Arrivée à la station Le Tour, on s’installe dans les œufs pour rejoindre Les Autannes. Il nous serait tout à fait possible de grimpe à pieds jusqu’au refuge mais le sentier qui longe les pistes destinées aux vélos de descente nous parait peu intéressant. Une fois au sommet, on fait un petit crochet par le col de Balme. Ce col est une frontière naturelle entre la France et la Suisse. C’est aussi l’une des étapes du Trek du Tour du Mont-Blanc. On se déleste de nos backpacks pour parcourir pendant un peu plus d’une heure le Col des Posettes et la Croix de fer avant de nous élancer sur le sentier menant au refuge Albert Ier.

Le sentier est un chemin en balcon longeant le massif. On y croise de nombreux randonneurs, des alpinistes mais aussi beaucoup de familles passant la nuit au refuge. Au bout d’une heure de marche, le glacier du Tour se dévoile face à nous tandis que le sentier se fait plus escarpé. Par moment, il nous faut recourir à une main courante pour avancer. Les derniers mètres menant au refuge se font le long d’une moraine peu agréable. Le poids du sac à dos me pèse et la chaleur n’aide clairement pas. C’est avec un soupir de soulagement que nous parvenons au refuge. Albert Ier surplombe littéralement le glacier du Tour. On se pose quelques instants pour admirer crevasses et seracs avant de dénicher un emplacement de bivouac à l’arrière du refuge puis de pénétrer dan le refuge pour engloutir une part de tarte aux myrtilles accompagnée d’une Bière du Mont-Blanc #aprèsleffortleréconfort

INFORMATIONS PRATIQUES POUR UN BIVOUAC AU REFUGE ALBERT Ier

Accessible depuis le téléphérique du col de Balme, le refuge Albert 1er est un refuge de haute montagne accessible aux familles. Situé à 2702 mètres d’altitude, il faut compter environ 2 heures de marche pour rejoindre le refuge surplombant le glacier du Tour. Les 150 derniers mètres de randonnée se font le long de la moraine.

Pour se rendre jusqu’au refuge, il vous faudra emprunter les télécabines et les télésièges de Charamillon et Les Autannes, accessibles depuis la station Le Tour. Le refuge a été récemment rénové et peut accueillir jusqu’à 140 personnes en été. Il est cependant indispensable de réserver à l’avance sa nuitée. Quelques emplacements de bivouac sont disponibles gratuitement derrière le refuge et il est possible d’utiliser les sanitaires. C’est le plus beau des bivouacs puisqu’il suffit de dézipper sa tente pour apercevoir un glacier. Foncez !

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc
Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

AUTRES ACTIVITÉS POUR DECOUVRIR LA VALLEE DE CHAMONIX

Je ne pouvais terminer cet article sans vous proposer quelques autres idées d’activités et de randonnées ! Sachez que Chamonix propose tout un lot d’activités comme le rafting, la via ferrata, la randonnée glacière ou le parapente. Mon conseil ? Dès votre arrivée dans la vallée, rendez-vous au bureau des Guides pour connaitre le planning des activités proposées. Voici – en bonus – quelques autres randonnées et activités cocooning. Notez que Célia a parcouru La Jonction et le Mont Buet en famille quand elle était enfant #bébérandonneur :

  • LE LAC VERT, UNE BALADE FAMILIALE : Le Lac Vert est une randonnée d’1h45 dans la commune de Passy. Le lac se situe dans un écrin de forêt, dominé par la chaîne des Fiz. C’est une randonnée accessible à tous qui présente un très faible dénivelé. Pour y accéder, descendez à la station de Servoz.

  • LA RANDONNEE DE LA JONCTION, LE GRAAL DU RANDONNEUR : Une randonnée exigeante qui vous mènera à la jonction des glaciers des Bossons et du Taconnaz. Cette randonnée présente un fort dénivelé positifs de 1500 mètres. Il vous faudra compte environ 8 heures aller-retour pour boucler cet itinéraire.

  • LE MONT BUET, VOTRE PREMIER 3000 METRES : A plus de 3000 mètres d’altitude, le Mont Buet offre un panorama sur les Aiguilles Rouges et le Massif du Mont-Blanc. C’est une randonnée difficile avec une très fort dénivelé  -environ 1800 mètres – qui peut s’effectuer à la journée. Comme la randonnée de La Jonction, c’est une randonnée à envisager en fin de saison. Des neiges éternelles peuvent cependant persister sur le sentier.

  • SE RELAXER AU SPA DEEP NATURE AU REFUGE DES AIGLONS : Le Spa Deep Nature du Refuge des Aiglons est ouvert aux visiteurs extérieurs. Il propose une piscine extérieure chauffée et un jacuzzi avec vue sur le Mont-Blanc mais aussi sauna et hammam. Il faut compter 25 euros par personne pour deux heures de détente.

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

ORGANISER SON SÉJOUR DANS LA VALLÉE DE CHAMONIX MONT-BLANC

SE RENDRE À CHAMONIX & SE DÉPLACER DANS LA VALLÉE

Depuis Paris, c’est un peu l’épopée ! Pour se rendre dans la vallée de Chamonix, il faut emprunter un premier TGV reliant Paris Gare de Lyon à Annecy. Une fois à Annecy, grimpez dans un TER pour Saint-Gervais-Les-Bains. Vous y êtes presque ! Enfin empruntez le Mont Blanc Express. Cette ligne SNCF dessert l’ensemble de la vallée de Chamonix, de Saint-Gervais à Martigny en Suisse. Elle permet d’accéder facilement aux différents sites touristiques de la région comme l’Aiguille du Midi, la Mer de Glace et le Brévent. Dès votre arrivée à Chamonix, demandez à la réception de votre hôtel ou de votre camping la « Carte d’Hôte ». Cette carte vous permet d’emprunter gratuitement les transports publics (bus et trains) qui parcourent la vallée entre Servoz – lieu de départ vers le Lac Vert – et Vallorcine, à la frontière suisse. Cette carte est tout simplement géniale puisqu’elle permet de se déplacer librement #teamsansvoiture

SE LOGER À CHAMONIX MONT-BLANC

LES HÔTELS RECOMMANDÉS

  • ALPINA ECLECTIC HOTEL : Nous avons posé nos valises pour deux nuits dans cet hôtel**** dans le centre de Chamonix avant d’enchaîner les bivouacs dans la montagne. Les chambres sont spacieuses et la décoration moderne inspirée les légendes alpines. Seul bémol, le spa n’accueille pas plus de 15 personnes à la fois alors que la capacité de l’hôtel est énorme.

  • LE ROCKY POP HOTEL : Nous n’avons pas séjourné dans cet hôtel car nous voulions passé nos premiers jours de vacances à Chamonix même. En revanche, j’ai lu énormément d’avis positifs sur cet hôtel sur de nombreux blogs de voyages. L’hôtel se situe dans la station Les Houches et sa déco est à tomber ! N’hésitez pas à jeter un oeil.

LES CAMPINGS RECOMMANDÉS

  • LE CAMPING DE LA MER DE GLACE : Ce camping situé à Le Praz propose de nombreux emplacements et services. Nous y avons passé une nuit avant de partir bivouaquer au Lac Blanc. Pour animer le lieu, des food-trucks sont présents quelques soirs par semaine. Ce camping est très familiale. Beaucoup de camping-caristes. Un peu cher. Environ 30 euros la nuit pour deux personnes en tente, sans voiture.
  • LE CAMPING DES MONTETS : Ce camping, situé au Buet, est les plus agréable que nous avons trouvé car très peu prise de tête ! On plante sa tente n’importe où et à proximité du chemin du TMB. Il se trouve à 5 minutes à pieds d’un petit centre-ville mais nous a donné beaucoup plus l’impression d’être dans la nature que le Camping de La Mer de Glace et ses grands emplacements.

LES BONNES ADRESSES DANS LA VALLÉE

  • COOL CATS : Ce restaurant, situé sur une petite place dans le centre-ville de Chamonix, revisite les hot-dogs ! La terrasse est agréable et ombragée et la déco m’a littéralement fait craquer. Idéal pour manger sur le pouce pour un petit budget. Vegan-friendly.

  • TANPOPO : Un restaurant japonais situé près de la Gare de Chamonix Mont-Blanc où l’on vous proposera différentes variétés de “rice curry”. C’est bon, plutôt copieux et l’un des restaurants les moins chers de la vallée. Comptez 15 euros par personne plat + boisson.

  • LE BAR DU REFUGE DES AIGLONS : Le bar du Refuge des Aiglons est, avec son cadre chaleureux, sa décoration en bois moderne et son immense âtre de cheminée, le coeur de cet hôtel****. Son bar le Life Space propose une carte fournie d’apéritifs, de cocktails mais aussi de softs et de boissons chaudes.

J’espère que cet article vous aura donné envie de partir à la découverte de la Haute-Savoie et plus particulièrement de la vallée de Chamonix Mont-Blanc ! Vous trouverez sur le blog tous mes articles et conseils pour organiser vos prochains treks et randonnées.

VOUS PREVOYEZ UN PROCHAIN SEJOUR A CHAMONIX MONT-BLANC ? EPINGLEZ CET ARTICLE POUR PLUS TARD !

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

Blog voyage Chamonix Mont-Blanc
Blog voyage Chamonix Mont-Blanc

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.