Marrakech Express

Blog voyage Marrakech

A la mi-septembre, je suis partie avec Célia passer une semaine au Maroc. Un voyage en autonomie qui nous a conduit des ruelles rouges de la Médina de Marrakech aux plages de Tanger. Un itinéraire de près de 1000 kilomètres, entre filles, des paysages arides et jonchés de cactus du sud aux côtes du nord balayées par le vent. Aujourd’hui, je vous emmène à la découverte de Marrakech, la ville rouge, première étape de ce road-trip.

JOUR 1, MARRAKECH, NOTES DE VOYAGE

17.00 – MARRAKECH, PREMIERES IMPRESSIONS

L’avion de la compagnie Royal Air Maroc atterrit le samedi en fin d’après-midi. En posant le pied sur le tarmac, j’embrasse du regard l’horizon : le ciel bleu immaculé, le soleil sur le déclin, les palmiers-dattiers, la terre sèche. Je suis arrivée. Celia et moi récupérons nos sacs, changeons l’argent retiré en France et grimpons dans un bus, direction la place Jemaa El-Fna, moyennant 30 dirhams. Jemaa El-Fna, c’est le symbole de Marrakech et notre premier contact avec la réalité marocaine. A la tombée de la nuit, le flot de touristes se densifie. Les rabatteurs engagés par les restaurants sortent leurs plus beaux sourires et leurs meilleures techniques de drague. Conteurs, charmeurs de serpent, danseurs, musiciens et dentistes attirent les foules. On se fraie un chemin, nos sacs sur le dos, pour bifurquer à l’angle du Café de France et nous aventurer dans la Médina.

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

18.00 – COMMENT SURVIVRE À MARRAKECH ?

Riad Mehdia : 70 douar Graoua, Kennaria, Marrakech.

Alors que je m’attendais à découvrir une ville moderne, la médina est tout ce qu’il y a de plus pittoresque. Des ânes transportent des marchandises d’un bout à l’autre de la ville. Parfois une vieille cagette en bois ou une simple natte peut servir de présentoir pour vendre des bouquets d’herbes aromatiques. Les motocyclettes semblent dater de plus de trente ans et dégagent une odeur d’essence entêtante. Les terrasses des cafés sont occupées par les hommes et des centaines de chats errants envahissent les rues ! On nous accoste de toute part pour dîner dans tel ou tel restaurant ou nous inciter à rentrer dans des boutiques. On nous parle espagnol beaucoup, anglais un peu mais l’usage du français se fait rare.

Après dix minutes de marche, nous atteignons le Riad Mehdia où Mohamed, le gardien de jour, nous accueille. Un riad est une demeure de charme, une habitation marocaine traditionnelle, fermée sur l’extérieur et qui s’organise autour d’un patio. On s’installe autour d’une table en fer forgé, ornée de mosaïques, au pied d’un bananier gigantesque et devant deux verres de thé à la menthe, les premiers d’une longue série. Nous profitons de ce moment pour discuter avec Mohamed et lui poser des questions sur Marrakech. Si la ville est ultra-sécurisée, pour survivre, il y a cependant trois règles à suivre :

  • Raser les murs de la Médina pour éviter les scooters en furie,
  • Fuir les faux-guides comme la peste,
  • Nous adresser à une femme pour tout renseignement.

Le ton est donné.

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

JOUR 2, MARRAKECH, NOTES DE VOYAGE

08.30 – LES RUELLES DE LA MÉDINA

Il est huit heures trente lorsque nous quittons le Riad Mehdia pour découvrir la Médina de Marrakech. Et quel contraste avec l’animation qui régnait en ces mêmes lieux la veille au soir ! Au petit matin, les rues sont quasi-désertes. La plupart des échoppes sont fermées, stores tirés, des sacs remplis de pains frais sont accrochés aux portes des restaurants. Les hirondelles se jouent de nous. Exit les mobylettes qui pétaradent et les sollicitations permanentes des commerçants. Chacun vaque à ses occupations sans s’occuper des touristes que nous sommes. C’est le moment le plus agréable pour découvrir la Médina. On flâne d’une rue à l’autre au gré de nos envies, le doigt pointé sur la carte afin de nous orienter. Les murs sont rouges, les portes des maisons sont en bois, ornées de poignées dorées et encadrées de zelliges. Les commerçants marrakchis commencent à suspendre aux murs de leurs échoppes tapis, babouches et poufs en cuir. Seule une odeur d’essence persiste dans l’air ambiant…

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

11.00 – DANS LES CORRIDORS DE LA MÉDERSA

Médersa Ben Youssef : Kaat Benahid, Marrakech 40000, Maroc.

Nous faisons halte aux pieds des imposantes portes de la médersa Ben Youssef. Il s’agit d’une ancienne école coranique datant du milieu du XVème siècle. Nous pénétrons dans l’enceinte du bâtiment et suivons un long corridor qui finit par déboucher sur une cours intérieure ornée d’un bassin rectangulaire. A l’extrémité de cette cours : la salle de prière. La médersa est le plus beau lieu que j’ai pu voir à Marrakech. Elle m’a fait un effet “Waouuh”. Bois issus de cèdres de l’Atlas, marbre et plâtres sculptés constituent les principaux éléments de décoration tandis que les murs sont ornés de zellige, un carrelage décoratif aux formes et couleurs variées. Ce jour-là, nous sommes parmi les premiers voyageurs à visiter la médersa – l’avantage d’être des lèves-tôt ! Nous en profitons pour multiplier les selfies, flâner dans la cours et visiter les étages où se trouvent les 132 chambres destinées à l’époque aux étudiants non originaires de Marrakech.

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

12.30 – HENNÉ ET TORTUE EN LIBERTÉ

Henna Café : Arset Aouzal Rd, Marrakesh 40000, Maroc.

Entre midi et deux, nous dénichons dans le Lonely Planet l’adresse du Henna Café, un café associatif dont les revenus sont reversés à différents projets caritatifs marocains. Pour être honnête, si je n’avais pas trouvé cette adresse dans le guide, je ne serais jamais rentrée dans ce café. L’entrée est minuscule, le café est perdu dans le souk, à moitié dissimulé par des vendeurs ambulants de figues de Barbarie et de menthe. Finalement, le Henna Café s’est révélé être une bonne surprise. Le restaurant dispose d’une terrasse où une tortue de terre se balade avec flegme, passant sous les pieds des clients tandis que les plats proposés, salades marocaines, couscous végétariens et tajines de kefta, sont copieux.

Blog voyage Marrakech

14.00 – LE GRAND VIZIR ET SES CONCUBINES

Palais de la Bahia : 5 Rue Riad Zitoun el Jdid, Marrakesh 40000, Maroc.

Une fois mon tajine englouti, Célia et moi nous engouffrons à nouveau dans les étroites ruelles de la médina pour visiter le Palais de la Bahia, à proximité de la Mellah, le quartier juif de Marrakech. Le Palais de la Bahia est un ensemble de demeures érigées en palais au XIXème siècle pour le grand vizir Ahmed Ben Moussa, ses quatre épouses et ses concubines – ouuuuh mais quel tombeur ! Le palais se devise en plusieurs espaces, salons et patios agrémentés de fontaines, de zelliges et d’arbres fruitiers, dédiés au grand vizir et à ses conseillers. Mais la partie la plus incroyable du palais de la Bahia est la cour intérieure pavée en marbre d’une cinquantaine de mètre de long, ornée de fontaines. Elle était anciennement dédiée aux épouses et concubines du grand vizir – son harem quoi. Les murs sont ornés de zelliges, les plafonds en bois sculptés richement travaillés.

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

16.00 – DOIGTS DE PIEDS EN EVENTAIL

En milieu d’après-midi, quand la chaleur se fait trop forte, nous retournons au riad profiter de la piscine. J’ai adoré goûter au charme du riad Mehdia, profiter de son patio et de sa terrasse panoramique. Les demeures marocaines ont une architecture cubique. Bon nombre de restaurants et d’hôtels en ont profité pour aménager leurs toits en terrasses. Si d’habitude, Célia et moi passons nos journées à marcher d’un bout à l’autre d’une ville, cette semaine-là, nous avons apprécié prendre notre temps et nous accorder des moments de détente loin de la foule déchaînée de la médina. Car Marrakech est une ville FATIGANTE ! Il faut savoir qu’au Maroc – et surtout dans le sud – tout se monnaie. Si vous demandez un renseignement dans la rue, on vous demandera de l’argent pour service rendu. Les gens vous indiquent sans arrêt la direction de la place Jemaa El-Fna – sans savoir ce que vous cherchez réellement – et ont la fâcheuse tendance à vous demander de les suivre, s’improvisant guides touristiques de manière impromptue. Quand les sollicitations se font trop insistantes, cela demande un gros effort de décliner poliment en gardant le sourire.

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

19.00 – A LA TOMBÉE DE LA NUIT, JEMAA EL-FNA S’AMBIANCE

Jemaa El Fna : Derb Chtouka, Marrakesh 40008, Maroc. // Pâtisserie des Princes : 32 rue Bab Agnaou, Marrakech, Maroc.

En fin de journée, nous quittons le riad, prêtes à prendre un bain de foule sur la place Jema El-Fnaa. La foule est aussi dense que la veille mais je suis loin de tomber sous le charme du lieu, survendu par le Lonely Planet. Car Jemaa El-Fna, c’est à la fois un grand bordel organisé et une grande messe populaire. Comme la veille au soir, dresseurs de serpents, danseurs, acrobates et conteurs sont là. Les touristes et locaux se pressent autour et se mêlent à la liesse générale. Des femmes installées sur des tabourets de fortune proposent des tatouages au henné. Un dentiste expose dentiers et autres dents arrachées sur la table d’appoint qui lui sert de bureau. Sacrément insolite ! Des dizaines de roulottes alignées les unes à côté des autres proposent des oranges pressées ou des fruits secs au kilo tandis que de petits marrakchis mangent avec gourmandise des escargots cuits dans un bouillon. Celia et moi tentons de jeter un coup d’oeil aux restaurants installés sur la place mais devant l’insistance des rabatteurs, nous rebroussons chemin. On file faire le plein de cornes de gazelle et de baklavas à la Pâtisserie des Princes avant d’acheter des Msemen, des crêpes marocaines fourrées à la Vache qui rit à un marchand de rue. La nuit est tombée. Nous décidons de manger notre festin allongées sur des transats sur le toit du riad. Le ciel plein d’étoiles nous promet une belle journée le lendemain.

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

JOUR 3, MARRAKECH, NOTES DE VOYAGE

08.00 – BLEU MAJORELLE

Jardin Majorelle : Rue Yves Saint Laurent، Marrakesh 40090, Maroc.

Il est à peine sept heures quand le réveil sonne. Ce matin, nous avons prévu d’être les premières à pénétrer dans le jardin Majorelle. Nous déjeunons en tête-à-tête sur la terrasse du Riad Mehdia. Le petit-déjeuner est composé d’oranges pressées, de Beghrir – des crêpes à base de semoule fine parsemées de petits trous -, de Msemen, de café, sans oublier les confitures maison confectionnées à base de carottes, de tomates et de citrons verts. Un régal pour mes papilles ! Une demi-heure plus tard, nous filons prendre un bus – le numéro 15 – place Jemaa El-Fna. A côté de l’arrêt de bus, des dizaines de calèches sont alignées. Les chevaux patientent tandis que leurs propriétaires poursuivent leur nuit, étendus sur la banquette arrière. Il est tout juste neuf heures quand nous parvenons rue Yves Saint-Laurent. Majorelle est une ancienne demeure de style Art Déco, bâtie par le peintre du même nom dans les années 20 puis rachetée par le célèbre créateur de mode dans les années 80. Le lieu est réputé pour son jardin de cactées et le bleu de sa façade. Si Majorelle est une vraie oasis à proximité de la palmeraie, j’ai trouvé le prix du billet d’entrée plutôt élevé. De plus, ce dernier n’inclut pas la visite de la maison, transformée en musée Berbère.

Blog voyage Marrakech

10.00 – RUE DES TANNEURS

De retour dans la Médina, nos pas nous conduisent jusqu’au quartier des tanneurs où un homme de forte corpulence nous accoste. Il se propose de nous guider dans les tanneries et nous offre des brins de menthe pour masquer l’odeur très forte de l’ammoniac. Le prix ? C’est comme on veut – ne jamais faire confiance à un mec qui vous dit ça. Notre guide-improvisé nous explique que le cuir est travaillé à partir de peaux de moutons, de chèvres et de chameaux. Différents bassins remplis de fientes de pigeons permettent de nettoyer et d’assouplir les peaux pour pouvoir ensuite les travailler. Quelques hommes sans âge sont immergés dans des cuves jusqu’à la taille. À deux mains, ils plongent les peaux dans le liquide opaque, les étendent sur le rebord et répétent l’opération. La visite se conclut par un passage dans deux boutiques que nous tentons d’abréger le plus vite possible, peu intéressées par du shopping. À la sortie, notre guide nous attend pour réclamer son dû. La somme que nous lui proposons ne lui convient pas. Celia s’accroche, inflexible et parvient à imposer son tarif – trop balaise !

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

Blog voyage Marrakech

14.00 – LES BAINS PUBLICS

Hammam Dar El Bacha : 20, Boulevard Fatima Zahra, Marrakech, Maroc.

Depuis la réservation de nos billets d’avion, Celia n’a qu’une idée en tête : tester des bains. Attention : âmes sensibles s’abstenir. Après avoir épluché notre guide et fouiné sur le forum du Routard, nous optons pour les bains publics Dar El Bacha. Nous pénétrons par l’entrée réservée aux femmes et débouchons dans un long couloir. Des bancs sont accolés aux murs tandis qu’à l’extrémité de la pièce, trois femmes sont assises sur un drap, posé à même le sol, et se repaissent d’un tajine de poulet. Celia et moi échangeons un regard paniqué : « où sommes-nous tombées ? ». On s’avancent, on se fait comprendre difficilement puis on règle le prix de deux entrées. L’une des femmes nous tend deux seaux, deux petites coupelles en plastique, des tongs et nous indiquent les bancs pour nous déshabiller. Mal à l’aise, on se met en maillots, on attrape notre équipement puis on pénètre dans les bains. Ils se composent de trois pièces entièrement carrelées. Les murs sont nus à l’exception de trois portes-serviettes et de deux robinets d’eau chaude et froide. L’atmosphère est humide, l’endroit plutôt propre. A ce moment-là, Celia et moi nous sentons un peu désemparées. Nous sommes bien loin de l’image occidentalisée des hammams que nous nous faisons et le lieu se rapproche bien plus des bains douches. Nous nous rapprochons des robinets pour faire couler l’eau dans nos seaux et nous laver. Il nous manque tout de même deux éléments essentiels pour parfaire notre toilette : savon noir et gant de crin. Dans la pièce suivante, l’eau est encore plus chaude. Des marocaines venues avec leurs enfants papotent en se frottant le corps. Gênées, nous décidons de zapper cette salle et de passer directement à la troisième totalement vide. L’air est bien plus lourd et l’eau bouillante. J’en verse avec précaution des louches sur mon corps. Celia et moi commençons à nous détendre et à profiter de cet instant insolite. On se vanne et on rigole du comique de situation.

Blog voyage Marrakech

16.00 – QUEL SOUK !

Une fois sorties des bains publics, les pores de la peau dilatés et nos membres reposés, nous retournons Place Jemaa El-Fna pour nous enfoncer dans le souk. Le souk est un dédale d’allées étroites bordées de boutiques. Une rue est dédiée à la vente de produits en cuir, la suivante à l’argenterie, une autre aux épices et ainsi de suite. On débouche sur une place où les commerçants ne vendent que des olives ou des bouquets de menthe. Dans une autre, on se retrouve face à une enfilade de cages où des poules caquètent tandis que leurs oeufs sont vendus aux habitants de la Médina. La foule piétine. Il est difficile d’avancer. Les gens, locaux et touristes, flânent, négocient et s’interpellent. On m’appelle « gazelle ». On me dit que je suis charmante. On me demande si je suis allemande (j’étais blanche comme un c*l), espagnole, australienne (j’étais déjà un peu plus bronzée) et même tunisienne (?!!). On me promet des produits pas chers, de la qualité et du plaisir pour les yeux.

Blog voyage Marrakech

19.00 – MARRAKECH ROOFTOP

Café des épices : Derb Rahba Lakdima, Marrakech, Maroc.

Un peu plus tard, Celia et moi parvenons sur la place du marché aux épices. Il s’agit d’une grande place au milieu de laquelle sont vendus des souvenirs de Marrakech comme des paniers en paille brodés, des épices – élémentaire mon cher Watson – ou encore des poteries en terre cuite. En plein milieu de la rue, une vieille cage en fer renferme des tortues de terre. Et comme d’habitude, les mobylettes filent à vive allure. La place est entourée de cafés disposant de rooftop. Nous jetons notre dévolu sur le Café des épices où nous optons pour un tajine de poulet au citron et des jus d’oranges pressées. Je profite de la vue et du soleil qui se couche sur la Médina. Le minaret de la Koutoubia se détache dans le ciel rose orangé. A cet instant, l’appel à la prière débute et l’Imam entonne « Allah Akbar ».

C’est ici que s’arrête mon récit de trois jours à Marrakech. Le lendemain matin, je grimpais dans un train pour la jolie ville de Fès, située à plus de 500 kilomètres de Marrakech. Mais ça, c’est une autre histoire.

EPINGLER CET ARTICLE SUR PINTEREST

Blog voyage maroc pinterest

Tags from the story
,

29 Comments

  • La dernière fois que j’y suis allée, nous avions engagé un guide (un copain de copains) officiellement (au commissariat). Il nous a ouvert la voie partout, et personne ne sous a importunées…

  • Superbe récit ! Merci pour ce partage on s’y croirait ! J’ai découvert Marrakech il y a 3 ans et j’ai beaucoup aimé même si j’ai trouvé que c’était une ville exténuante !

    • Bonjour Noëlie, merci pour ton commentaire 🙂 La foule, le bruit et les sollicitations en font une ville fatigante, heureusement, on y trouve aussi quelques havres de paix qui permettent de se ressourcer. Bonne fin de week-end !

  • Je note je note je note! Je pars à Marrakech Dimanche pour quelques jours 😀 Je pense faire une journée à Essaouira aussi!
    Je pars aussi avec uen copine, du coup j’ai bien noté tes conseils et bonnes adresses! 😀 Merci!
    Bonne journée! Vio.

    • Bonjour Violaine ! Je suis avec assiduité ton voyage sur Instagram ! Essaouira a l’air d’être une ville sublime. Profites-en bien. Bon séjour !

    • Bonsoir Amélie, les patios, le travail du marbre dans la médersa similaire à celui de l’Alhambra et les zelliges doivent pas mal te rappeler l’Andalousie en effet ! Pour ma part, je rêve de découvrir Séville ainsi que la route des villages blancs ! Je te souhaite une bonne semaine 🙂

    • Salut Julie ! J’en parlerai dans quelques semaines mais mon coup de coeur va à la ville de Tanger. Une ville surprenante, face à la mer, balayée par le vent… Elle est beaucoup moins touristique que Marrakech mais tout aussi intéressante ! Bonne fin de week-end !

  • Qu’est ce que j’aimerais aller là-bas ! Les photos me donnent tellement envie !! Et puis l’architecture, les couleurs … J’espère qu’un jour j’aurais l’occasion de voir tout ça de mes propres yeux!
    Bisous 🙂

    • J’en suis sûre Clara ! C’est une destination relativement proche et bon marché 🙂 Il suffit de patienter et de trouver le bon moment. Mais ça viendra. Bonne fin de week-end !

  • Excellent article sur Marrakech.
    Même si Marrakech n’est pas ma ville préférée au Maroc, il faut admettre que la médina est somptueuse avec ces teintes orangées et ocres … J’adore !

    • Bonjour Gwendoline ! Merci pour ton commentaire 🙂 Par la même occasion, je découvre ton blog. C’est un vrai plaisir à lire ! A très bientôt !

  • Bonjour Laurélen , j’ai vu ton voyage au Maroc et j’ai été vraiment impressionné surtout par les deux villes “Fes et Marrakech”, et surtout la façon par laquelle tu racontes tes voyages . j’ai constaté que ton expérience au bain public n’était pas agréable 😀 , je te conseille vivement la prochaine fois de revivre cette expérience mais à condition de choisir un autre bain ; traditionnel mais avec une touche plus moderne et sophistiqué . Moi aussi j’ai essayé de créer un itinéraire de 3 jours à Marrakech j’espère que tu jettes un coup d’œil et tu me donnes ton Feedback.

  • “Si vous demandez un renseignement dans la rue, on vous demandera de l’argent pour service rendu.” FAUX ! Cela fait plus de 15 ans que je passe une semaine à Marrakech l’été et je peux t’assurer que NON, les marocains ne demandent pas de l’argent contre un renseignement ou un service rendu. Tu ne peux pas affirmer qu’en seulement trois jours, tous les gens que tu as croisé dans les rues t’ont demandé de l’argent. Ça ne reflète absolument pas la mentalité des marocains.

    • Bonjour, loin de moi l’idée d’en faire une généralité et je suis désolée si ma phrase porte à confusion, ce n’est pas le but de l’article. En revanche, ce blog relate mon expérience personnelle d’une semaine, de Marrakech à Tanger, qui n’a malheureuse pas été très positive dans le sud du pays et j’explique aussi très bien dans d’autres articles pourquoi j’ai préféré les villes et l’atmosphère du nord. J’aurais aimé pouvoir relater une expérience différente et donner une image positive de mon séjour mais le hasard des rencontres a fait que ce n’était pas possible à 100%. Cependant il ne s’agit que de mon expérience personnelle, ce n’est pas une vérité absolue. Et comme pour la lecture de tout avis ou article sur internet, il est bon de prendre le recul nécessaire. Bonne journée

  • Merci pour cette article magnifique à propos la ville de Marrakech, j’aime beaucoup les images. Bref, pour ceux qui veux bien voyagez et découvrir cette ville touristique, contactez nous une voiture de location à Marrakech, des voitures de luxe et 4×4 sont aussi disponible sur notre agence Deniz Tours à Marrakech.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.