Amour, vignobles et châteaux de la Loire

J’ai passé le premier week-end de Septembre entre l’Anjou et la Touraine afin d’assister aux noces d’Adrien, le cousin de Célia. Ca, c’est ma tête lorsqu’elle m’a appris qu’il n’avait que vingt-trois ans. Nous sommes arrivées à Cholet le samedi en milieu de matinée. Le réveil à six heures du matin piquait. J’ai passé mon temps à dormir dans le train, avachie sur les sièges inconfortables de l’Intercité. Le mariage se déroulait en deux temps. A quatorze heures, les convives se sont retrouvés sur le parvis de la petite église de Massais pour assister à la cérémonie religieuse avant de prendre la route pour célébrer la noce dans un domaine viticole troglodytique à proximité du village de Montsoreau. Retour sur un week-end placé sous le signe de l’amour, des paillettes et des châteaux de la Loire.

SAMEDI 03 SEPTEMBRE – WEEK-END EN BORD DE LOIRE

LA GRANDE VIGNOLLE

En fin d’après-midi, le convoi s’arrête au pied du domaine de « La Grande Vignolle ». Je ne suis pas mécontente d’être arrivée. Le trajet entre Massais et Montsoreau a été légèrement chaotique à cause des tortueux chemins de campagne empruntés. « La Grande Vignolle » est un ancien logis seigneurial troglodytique datant du XVIème siècle. Installé à flanc de coteau, le domaine surplombe le vignoble tandis qu’au loin, la Loire s’écoule paisiblement. Dans la cours, les nouveaux époux accueillent les invités. Le marié parait bien plus détendu qu’une heure auparavant, tandis que la mariée ressemble à une actrice hollywoodienne des années 30 – et à Taylor Swift. Le lieu est idéal pour une cérémonie de mariage, romantique à souhait. Un escalier en fer à cheval, entouré d’hortensias, mène au sein de la demeure. Une fois à l’intérieur, j’évolue dans un enchevêtrement de pièces troglodytiques construites en tuffeau, une pierre sableuse, couleur crème, semblable à de la craie et extraite de carrières. Le thème du mariage est en parfait accord avec le cadre proposé : les vignes. Les tables sont ornées de pieds de vignes poncés et de bouquets de Gypsophiles tressées, une association à la fois élégante et raffinée.

château de la loire blog voyage

château de la loire blog voyage

châteaux de la Loire blog voyage

château de la loire blog voyage

DIMANCHE 04 SEPTEMBRE – À LA DÉCOUVERTE DES CHÂTEAUX DE LA LOIRE

MONTSOREAU, JOLI VILLAGE D’ANJOU

Le lendemain matin, avant de regagner « La Grande Vignolle » pour le retour de noces, Célia et mois prenons la direction de Montsoreau dans l’optique d’acheter des croissants frais – le ventre de Célia criait famine après une nuit de bringue – et de faire un peu de tourisme. Montsoreau est un superbe village rendu célèbre par le roman d’Alexandre Dumas, « La Dame de Monsoreau ». Il raconte l’histoire d’amour entre le Comte de Bussy d’Amboise et Diane de Méridor sous fond d’intrigue historique, au lendemain du massacre de la Saint-Barthélémy. Situé sur les bords de la Loire, Montsoreau est un charmant village – labellisé parmi les plus beaux villages de France – en tuffeau, aux ruelles sinueuses et fleuries, aux manoirs ornés de tourelles et jonché de galerie d’art.

LA RECETTE DES FOUÉES DE TOURAINE

Lorsque nous regagnons « La Grande Vignolle », il est près de midi. Les tables sont dressées pour le déjeuner. Dans un coin de la cours, deux artisans s’affairent autour d’un four qui n’était pas là hier. La maman de Célia m’explique qu’ils préparent des fouées de Touraine – appelées aussi Fouaces de Vendée. Il s’agit de petites boules de pain blanc cuites au four et très légères car dépourvues de mie. Elles sortent du four une fois chaudes, dorées et craquantes. Pour les manger, on les ouvre délicatement et on les fourre de boudin noir, de rillettes, de beurre salé voire persillé ou encore de fromage de chèvre. Un délice !

château de la loire blog voyage

château de la loire blog voyage

château de la loire blog voyage

château de la loire blog voyage

TURQUANT, LE VILLAGE TROGLO

En milieu d’après-midi, lorsque les convives commencent à se disperser, nous faisons nos adieux aux mariés. Le lendemain, ils s’envoleront pour le Maroc afin d’y passer leur lune de miel. Célia et moi disposons de quelques heures pour visiter la Touraine et l’Anjou, en compagnie de ses parents et de sa sœur aînée Coralie, avant de regagner Paris. Nous décidons de partir à la découverte du village troglodyte de Turquant, à quelques kilomètres à peine de « La Grande Vignolle ». Turquant est un village réputé pour ses falaises troglodytes et ses maisons d’artistes. Un sentier balisé de cinq kilomètres nous permet de découvrir le village en partant sur les traces des civilisations troglodytes et de marcher le long de sublimes vignobles. Le village est fier de son patrimoine historique et en joue comme « Le Bistroglo », un restaurant troglodyte original.

SAUMUR ET LES CHÂTEAUX DE LA LOIRE

Lorsque la journée touche à sa fin, nous gagnons la ville de Saumur, notre dernière halte avant de regagner Paris. Il nous reste quelques heures pour monter à pieds jusqu’au château qui domine la ville et jouir de la vue sur la Loire, redescendre dans la vieille vile, se perdre parmi ses maisons à colombage, et flâner le long des étales du Festivini, le festival dédié à la culture du vin et à la gastronomie. Le festival propose de nombreuses animations. Ce jour-là, un village de producteur était installé au bord du fleuve proposant des dégustations et des initiations œnologiques. En d’autres circonstances, j’aurais trouvé ce concept vraiment génial mais le mariage a eu raison de moi. J’ai opté pour un Cacolac.

château de la loire blog voyage

château de la loire blog voyage

château de la loire blog voyage

C’est ainsi que s’achève ce joli week-end entre l’Anjou et la Touraine au fil des Châteaux de la Loire. Depuis des mois Célia et moi rêvons de faire la Loire à vélo, ce week-end n’a fait que renforcer nos envies d’aventures. Affaire à suivre…

S'abonner à la newsletter

Un dose d'inspiration une fois par mois

5 commentaires

    1. Bonjour Caro ! Cette règion appelle vraiment à prendre son temps, deux jours, c’était bien trop court. J’espère pouvoir y retourner prochainement !

  1. Moi qui ai l’habitude de plutôt vadrouiller en dehors de la France, quand je lis ton article et que j’admire tes photos, je me dis qu’il est grand temps que je m’intéresse aux jolis endroits que la France a à nous offrir 🙂

    1. Bonjour Elodie, j’ai le même réflexe que toi. Dès que j’organise un week-end ou un voyage, je pense directement à l’étranger ^^’ Mais j’ai réussi à y remédier cette année. C’était l’une de mes bonnes résolutions et j’en suis plutôt contente 🙂 Ca m’a permis de découvrir non seulement la Loire mais aussi la région d’Annecy et la Bretagne. A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*