Voyage à Rome, 48 heures pour découvrir la ville éternelle

Vivante, colorée, et animée… J’ai tout de suite aimé Rome ! Pour Laëtitia, c’était une première fois. Pour moi, une revisite mais, de mes souvenirs d’adolescente, il ne me restait plus rien à part quelques images de mon frère, âgé d’à peine un an, essayant de toucher l’eau de la fontaine de Trévi, un hôtel trop excentré à mon goût et le souvenir doucereux d’un beignet à l’ananas mangé dans un restaurant chinois… Alors nous sommes parties sans attentes, avec l’envie de nous évader un peu, de discuter beaucoup, de tout et de rien, d’avaler des kilomètres à pieds et des pizzas malgré la pluie menaçante et le ciel lourd comme du plomb, sans nuance. Il s’en est fallu de peu mais nous avons échappé à la vague de froid « Paris-Moscou » et à Rome sous la neige. En revanche, nous n’avons pas pu éviter la foule car Rome ne semble pas connaître de saison.

JOUR 1. A LA DECOUVERTE DU CENTRE HISTORIQUE DE ROME ET DU VATICAN

09H00 – Déambuler dans le microcentre de Rome, la foule en moins.

Notre visite de Rome débute de bonne heure pour profiter d’un instant de tranquillité avant que les rues de la capitale romaine ne soient envahies de voyageurs. Notre hôtel, le Rose Garden Palace, se trouve à dix minutes à pieds de la Fontaine de Trévi. Il n’est même pas dix heures et déjà de nombreuses personnes se pressent au pied de la fontaine, appareils photos vissés à la main. Laëtitia se fraie un chemin à travers la foule. Dans la poche de son manteau noir, elle a glissé quelques centimes, histoire de tenter sa chance. Dans les boutiques de souvenirs entourant la fontaine, j’essaie de dénicher en vain une carte postale en noir et blanc représentant l’actrice italienne Anita Ekberg dans « La Dolce Vita » de Fellini. Nous évoluons au gré de nos envies dans le microcentre de Rome, flânant de la Piazza di Pierta où se trouve le temple d’Hadrien, aujourd’hui le siège de la Bourse, jusqu’à la Piazza Navona en passant par le Panthéon dont la visite est gratuite. Très vite, je tombe sous le charme de Rome, de ses ruelles pavées, de la multitude de ses églises et de ses façades colorées. Et surtout, j’apprécie la facilité avec laquelle nous pouvons découvrir la capitale italienne en marchant sans devoir recourir aux transports en communs.

13H00 – A la découverte du Vatican et de la chapelle Sixtine.

Nos déambulations nous conduisent très vite au Vatican. A peine avons-nous franchi le pont Saint-Ange qu’une foule de vendeurs à la sauvette ne cesse de nous proposer des perches à selfie ou des billets coupe-file à un prix exorbitant pour accéder à la coupole de la basilique. Au pied de Saint-Pierre, la file d’attente ne cesse de s’allonger. Nous bifurquons à droite de la place en direction du Musée du Vatican : nous avons rendez-vous avec la chapelle Sixtine ! Malheureusement pour nous, la visite ne sera pas des plus plaisante. Nous passons une heure et demie à piétiner de salle en salle à travers le musée. Si les pièces sont richement décorées et proposent de nombreuses pièces de collection datant de la Renaissance, nous n’en verrons pas grand chose. La foule est telle qu’elle nous pousse dans le sens de la visite sans nous laisser un instant de répits pour profiter des lieux. Lorsque nous pénétrons dans la chapelle Sixtine, légèrement excédées, on se faufile dans un recoin pour profiter de « La création d’Adam » et contempler, enfin, le chef d’œuvre de David.

Blog voyage Rome city-guide

Blog voyage Rome city-guide
Blog voyage Rome city-guide
Blog voyage Rome city-guide

Blog voyage Rome city-guide

17H00 – Détente et relaxation au Rose Garden Palace.

Une fois la découverte du Vatican achevée, nous regagnons le microcentre de Rome et échouons dans une pizzeria de la Piazza Sforza Cesarini le long du Corso Vittorio Emanuele II. L’odeur de la cuisine au feu de bois nous a mis l’eau à la bouche sans oublier les nombreux glaciers aux vitrines plus alléchantes les unes que les autres. Nos pas nous mèneront jusqu’aux sublimes palais ornés de sculptures romaines de la Piazza di Venezia. Un peu après 17 heures, nous regagnons notre hôtel de la Via Boncompagni pour profiter de l’espace bien-être mis à notre disposition. L’espace se trouve au sous-sol de l’hôtel et se compose d’une piscine chauffée, agrémentée de jets d’eau, et d’un sauna. Et bien entendu, nous sommes cernées par cinq couples venus fêter la Saint-Valentin ! Cette pause nous est salutaire. Elle nous permet de recharger nos batteries avant de partir découvrir Rome de nuit.

21H00 – Visiter Rome à la nuit tombée

La foule a déserté la fontaine de Trévi devant laquelle nous repassons. Le lieu est tout aussi beau de jour comme de nuit. Jets d’eau, sculptures et façades illuminés ! Nous regagnons la Piazza Navona où nous décidons de dîner. Au menu : mozzarella di Buffala – l’une des meilleures jamais dévorées – et tagliatelles. Ici, le prix des plats est bien plus élevé que ceux affichés à la carte d’autres restaurants du microcentre. Clairement, on paie l’emplacement mais se poser et observer le va-et-vient des passants est l’une des choses que je préfère. Nous remontons les rues jusqu’au Château Saint-Ange avant de bifurquer en direction du Forum Romain et du Colisée. Une lumière orangée s’échappe de ses arcades. A la nuit tombée, ce monument incontournable de la Rome Antique, est impressionnant. A ne manquer sous aucun prétexte.

Blog voyage rome

JOUR 2. DANS LES VESTIGES DE LA ROME ANTIQUE

09H00 – Voyage à travers la Rome Antique

Dimanche matin, rebelote. Nous avons prévu de visiter le Colisée et le Palatin en début de journée. Cependant nous n’avons pas encore réservé nos billets. Aussi, il est encore tôt lorsque nous nous glissons dans la file d’attente pour pénétrer dans le Colisée. Par chance, avant 10 heures, nous ne patientons pas très longtemps et décrochons bien vite notre précieux sésame ! La visite du Colisée se fera sous la pluie mais qu’importe. Cela ne nous empêche pas d’aller d’arcade en arcade et de promontoire en promontoire. Lorsque nous ressortons du monument historique, il est à peu près 11 heures. La pluie n’a pas cessé. La visite des vestiges du Palatin, l’une des sept collines de Rome où se trouvent les ruines des anciens palais des empereurs romains, s’annonce particulièrement marrante… En vrai, après une heure à lutter, nous décidons de traverser le Tibre pour déjeuner dans une trattoria dans le quartier de Trastevere.

13H00 – Le charme discret des églises du Trastevere

Niché dans les méandres du Tibre, à l’écart du centre historique, Trastevere est à l’heure actuelle l’un des quartiers les plus tendances de Rome avec ses ruelles colorées, ses églises pittoresques, ses cordes à linge suspendues entre ses étroits immeubles et les nombreux orangers qui bordent ses devantures. Terrasses ombragées, microbrasseries, trattorias, Trastevere est animé et plein de vie ! En déambulant au cœur du quartier, nous débouchons très vite sur la place principale, la Piazza di Santa Maria in Trastevere où se trouve l’église du même nom. N’hésitez pas à y pénétrer. C’est un vrai petit bijou dont l’extérieur est orné des restes de sarcophages du IIème siècle.

Blog voyage Rome city-guide

Blog voyage Rome city-guide
Blog voyage Rome city-guide
blog voyage rome

Blog voyage Rome city-guide

DECOUVRIR ROME

Rome est une ville qui se découvre hiver comme été. C’est un véritable musée à ciel ouvert qui ne connaît pas de saisonnalité. Aussi, quelques soit la période de l’année pendant laquelle vous voyagerez, vous serez confronté au même problème : la foule ! Partout. Presque tout le temps. Voici donc mes « meilleurs » conseils pour optimiser votre séjour sur place.

  • Réservez vos billets d’entrée en ligne quelques jours avant: En achetant vos billets en ligne pour le Colisée et la Chapelle Sixtine, vous bénéficierez alors de coupe-file qui vous permettront de réduire votre temps d’attente à l’entrée des principaux monuments. Pour un court séjour ou un week-end, ce n’est pas négligeable.
  • N’achetez pas vos billets d’entrée auprès de vendeurs à la sauvette sur la place Saint-Pierre : Certes, si vous n’avez pas anticipé l’achat de vos billets, c’est tentant d’acheter une entrée auprès de l’un des nombreux vendeurs qui vous abordera sur la place Saint-Pierre pour éviter deux heures d’attente MAIS vous paierez le prix fort !
  • Levez-vous tôt ! Après 10h30, la foule s’intensifie dans les rues du micro-centre. La file d’attente s’allonge devant le Colisée et il faut jouer des coudes pour pouvoir jeter une pièce dans la fontaine de Trévi.
  • Visitez Rome de nuit : Tous les monuments historiques de Rome sont éclairés une fois la nuit tombée et les visiteurs sont beaucoup moins nombreux. C’est le moment de redécouvrir la fontaine de Trévi, le château Sant’Angelo, le Forum Romain et le Colisée.

Visiter le Vatican, la basilique Saint-Pierre & la chapelle Sixtine

Autour du Vatican, les principaux sites d’intérêts sont la visite de la basilique Saint-Pierre, le musée du Vatican et la chapelle Sixtine dont le point d’orgue est les très célèbres fresques représentant « La création d’Adam » par David et « Le jugement dernier » par Michel-Ange. La visite de la basilique Saint-Pierre est gratuite mais la file d’attente est extrêmement longue. Si vous souhaitez accéder à la coupole de la basilique d’où vous pourrez admirer la place, l’accès coûte 6 euros à pieds par un escalier et 8 euros par ascenseur.

De notre côté, Laëtitia et moi avons opté pour une visite du Musée du Vatican, qui renferme une grande collection de sculptures, de cartes géographiques et de tapisseries et de la chapelle Sixtine. La visite ne fut pas vraiment plaisante… Elle dure en moyenne une heure et demie et débute par le musée du Vatican et ses jardins. Cependant une fois que nous sommes entrées dans le musée, nous nous sommes retrouvées dans un circuit digne d’Ikea entourées d’une foule d’autres visiteurs. Le musée est magnifique mais le flot de visiteurs est si important qu’il nous a été impossible de profiter des différentes salles du musée puisque nous étions poussées, contre notre volonté, de galerie en galerie jusqu’à l’ultime pièce : la chapelle Sixtine. Le billet d’entrée « Musée du Vatican et chapelle Sixtine » est à 21 euros, réservable en ligne dont 4 euros de frais de réservation.

Visiter le Colisée, le Palatin & le Forum Romain

Il était impensable pour nous de manquer la visite du Colisée. Cependant, contrairement à la chapelle Sixtine, nous n’avons pas acheté nos billets à l’avance mais le matin-même, avant 10h ce qui nous a permis d’entrer rapidement au sein du Colisée. Le billet d’entrée « Colisée, Forum Romain et Palatin » est à 12 euros, réservable en ligne.

Blog voyage Rome city-guide

Blog voyage Rome city-guide
Blog voyage Rome city-guide

Blog voyage Rome city-guide

DORMIR A ROME

Hôtel Rose Garden Palace****

Où ? Via Boncompagni, 19, 00187 Rome // Vente Flash dénichée sur Voyage Privé

Attention, hôtel coup de cœur ! Après quelques soirées passées à fouiner les internet à la recherche de la perle rare, j’ai fini par réserver deux nuits à l’hôtel Rose Garden Palace en passant par Voyage Privé. Il s’agit d’un site proposant des ventes flash jusqu’à -70% sur des hôtels, séjours ou circuits haut-de-gamme.

Le Rose Garden Palace**** se situe à quinze minutes à pieds de la fontaine de Trévi à deux pas de la Via Veneto. C’est le point de chute idéal pour découvrir Rome à pieds, en long, en large et en travers. Le service est impeccable, le petit-déjeuner copieux et les chambres très spacieuses. Cependant le point fort de l’hôtel, c’est son espace bien-être, piscine et sauna, dont nous avons pu profiter après une bonne journée de vadrouille. Pour se détendre, il n’y a pas mieux ! Ca nous a permis de recharger nos batteries samedi en fin de journée avant de sortir (re)découvrir Rome de nuit. 120 euros par personne pour deux nuits en chambre deluxe sur Voyage Privé.

La taxe de séjour à Rome est de 6 euros par personne et par jour.

Hotel rose garden palace rome

LES MEILLEURES TABLES DE ROME

En préparant notre voyage à Rome, Laëtitia et moi n’avons cessé de discuter par SMS interposés en abusant de smileys très représentatifs de la cuisine italienne. Car oui, nous n’avions qu’une idée en tête : manger ! Bruschettas, pâtes en tout genre, pizzas, glaces… Nous avons déjeuné dans un bon nombre de trattorias, de petits restaurants familiaux, proposant une cuisine italienne traditionnelle. Dans ce type d’établissement, le prix moyen d’un repas est de 15 euros par personne comprenant un plat accompagné d’une boisson. Vous trouverez à Rome des restaurants à chaque coin de rue. Cependant certaines places sont plus animées et il est très agréable de s’y poser en terrasse été comme hiver.

POUR DEJEUNER…

  • TRASTEVERE : Avec ses façades colorées, ses ruelles pavées et ses sublimes églises, le Trastevere est l’un des quartiers les plus charmants de Rome ! La Piazza di Santa Maria est le cœur de cet ancien quartier juif. Le week-end, les restaurants de la Via Della Paglia ne désemplissent pas.
  • CAMPO DEI FIORI : Si autrefois les exécutions publiques étaient organisées sur le Campo dei Diori, aujourd’hui, cette place est l’une des plus animées de Rome, entourée de restaurants et de terrasses. Par ailleurs, un grand marché y est organisé du lundi au samedi matin.
  • PIAZZA NAVONA : La Place Navone est l’une des plus belles de Rome mais aussi l’une des plus touristiques. Aussi les restaurants proposent des tarifs plus élevés que ce qu’on peut trouver dans d’autres quartiers mais le service est effectué en continu.

POUR BOIRE UN VERRE…

  • Rome n’est pas épargnée par la tendance des « Speakeasies », des bars à cocktails inspirés par les lieux clandestins de la Prohibition américaine. Parmi les meilleures adresses, vous trouverez le « Jerry Thomas Speakeasy », un club privé où vous ne pourrez pénétrer qu’à condition de détenir un mot de passe. Pour cela, rendez-vous sur leur site !

Blog voyage Rome city-guide

Blog voyage Rome city-guide
Blog voyage Rome city-guide

Blog voyage Rome city-guide

ROME PRATIQUE

Y ALLER

Paris – Rome se fait en un claquement de doigts. Nous avons emprunté la compagnie Vueling qui propose des départs d’Orly le vendredi soir et des retours le dimanche en fin de journée de l’aéroport de Fiumicino. Le billet d’avion aller-retour nous aura coûté 180 euros par personne en réservant un mois à l’avance.

SE DEPLACER

Depuis l’aéroport de Fiumicino, il est possible de gagner le micro-centre de Rome en 30 minutes en empruntant le Leonardo Express. Ce train effectue une liaison directe entre l’aéroport et la gare de Termini. Le billet coûte 14 euros par personne. Le dernier train quitte l’aéroport à 23h30.

Si, comme nous, votre vol arrive aux alentours de minuit à Rome, alors il vous faudra prendre un taxi. Le trajet dure une bonne demi-heure. Le prix de la course est à 48 euros. Il s’agit d’un tarif figé proposé par l’ensemble des taxis romains. Une fois arrivé dans le micro-centre, Rome est une ville qui se parcourt très facilement à pieds même s’il est possible d’emprunter ses trams et métros. Si vous séjournez au minimum trois jours à Rome, renseignez-vous sur le Roma Pass. Cette carte coûte 38,50 euros et permet d’accéder à deux musées ou sites historiques dons le Colisée en bénéficiant d’un coupe-file et l’accès aux transports en commun.

Rome fut un véritable coup de coeur. Il est tellement simple de s’y rendre depuis Paris que cela en fait le lieu idéal pour un week-end entre ami ou en couple. J’ai adoré la singularité des façades du centre-ville, le climat plutôt doux pour un séjour au mois de Février et le fait de pouvoir découvrir la ville à pieds. Deux jours vous permettra d’avoir un bon aperçu de la ville. Cependant c’est un peu court. Cela m’a obligé à faire quelques impasses comme la Piazza di Stagna ou la Villa Borghese. Pour profiter pleinement de la ville, je ne peux que vous recommander d’y séjourner trois jours à minima. J’espère que cet article vous aidera à planifier votre prochain voyage à Rome. Retrouvez sur le blog l’ensemble de mes articles pour organiser un voyage en Italie.

EPINGLER CET ARTICLE SUR PINTEREST

Blog voyage à Rome
Blog voyage à Rome

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

S'abonner à la newsletter

Un dose d'inspiration une fois par mois

7 commentaires

  1. J’ai tellement envie d’aller découvrir cette ville ! Je pense d’ailleurs y aller faire un petit tour cet été pour découvrir les lieux et ces quelques moments qui me font rêver !
    Merci pour ton article, tes conseils et ces jolies photos 🙂

    1. Je devrais moi aussi dire “merci Pinterest” car désormais c’est l’un de mes premiers moyens de concevoir mes itinéraires. Entre Pinterest et Instagram, je me rends compte que ma manière de préparer mes voyages a totalement changé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*