Les idées reçues sur… le Japon

Tokyo Japon Blog Voyage idées reçues japon

Aujourd’hui, on repart au Japon pour un article qui va mettre à mal nos idées reçues. Technologie, coût de la vie, barrière de la langue… Deux mois après mon séjour au pays du soleil levant, j’ai eu envie de répertorier toutes les idées reçues sur le Japon que je me faisais pour un article VRAI ou FAUX. Bonne lecture !

On ne mange que des sushis

FAUX. Alors qu’on peut facilement manger un délicieux repas dans une échoppe japonaise pour 600 yens, un simple sushis au saumon coûte entre 150 et 200 yens (environ 1,50 euros). Au Japon, les sushis sont des mets haut-de-gamme. Par ailleurs, la gastronomie japonaise est très variée ! Et comme en France, chaque région possède ses propres spécialités culinaires. Au coeur des Alpes Japonaises, la spécialité culinaire était les pâtes de Soba et le boeuf de Hida tandis que du côté de Hiroshima, la spécialité locale est l’Okonomiyaki. C’est le premier pays où je mange tout ce qui me passe sous le nez. Un vrai ventre sur pattes !

Un pays à la pointe de la technologie

MOUIII… Si on parle des toilettes inventées par l’entreprise TOTO (la blague de toto marche tellement bien là-bas) alors oui, le Japon est un pays dont j’envie les avancées technologiques ! Vous ne pouvez pas comprendre tant que votre délicat petit postérieure ne s’est pas assis sur une cuvette chauffante. Mais au Japon, on trouve aussi des restaurants où l’on commandent ses sushis directement sur un écran d’ordinateur, sans intervention humaine, et des magasins où l’on vend des robots de la tailler d’un enfant, des animaux de compagnies high-tech ou de mini versions de BB8 (trop mignon). Mais le contraste est fort entre tradition et modernité. Je pense que c’est ce qu’il fait le charme du Japon !

Le Sumo est le sport le plus populaire

FAUX. Le sport le plus populaire au Japon est le baseball !

Une destination chère

FAUX. Pour 17 jours de voyage au Japon, mon budget était de 2000 euros (loisirs compris). Aujourd’hui, un vol Paris-Tokyo coûte beaucoup moins cher. Pour 15 heures de vol, escale comprise à Copenhague, mon budget vol était de 550 euros. Les deux pôles de dépenses les plus importants ont été le Japan Rail Pass (217 euros par personne pour 7 jours plus 80 euros pour les Free Pass à Hakone et Nikko), qui permet un accès quasi-illimité au réseau de trains nippons dont le Shinkansen, et l’hébergement (760 euros pour deux). Heureusement avec internet et la multitudes de sites permettant de dénicher des bons plans hôtels, il est possible de trouver le bon mix entre confort et bon rapport qualité-prix. Par ailleurs, le coût de la vie est peu élevés. L’accès aux principaux temples et monuments touristiques est généralement gratuit, à l’exception des temples de Kyoto. Après il y a tant de choses à faire sur place (karaoké, jeux d’arcade, etc.) qu’on dépense forcément plus qu’en passant une semaine à la plage ! Quant au budget nourriture, il est plutôt faible. Un repas pour deux dans un restaurant de ramen coûte en moyenne 10 euros. De plus, les nombreux konbinis, supermarchés locaux ouverts 24h/24, proposent des bentos, plateaux repas, à moindre coût.

Il est difficile de s’y déplacer

FAUX. Il est facile d’organiser son séjour au Japon en amont grâce à Google Maps (j’en parle souvent mais il est siiiii fort ce Google !) et au site HyperDia qui permet de simuler les trajets en train et de se décider pour l’achat d’un Japan Rail Pass. A Tokyo, il est par ailleurs très facile de s’orienter dans le métro.

Et la barrière de la langue alors ?

VRAI. L’anglais n’est pas vraiment le fort des japonais. Je me suis retrouvée à plusieurs reprises face à des japonais ne parlant pas un mot d’anglais. La première était une réceptionniste dans un hôtel de gare à mon arrivée à Takayama dans les Alpes Japonaises. La deuxième personne tenait une échoppe spécialisée dans la cuisine de curry de viande où il n’y avait pas non plus de menus traduits. J’ai dû commander à l’aveugle sans savoir ce que j’allais manger. Vous êtes-vous déjà retrouvés dans ce genre de situation ?

Les japonais sont antipathiques

FAUX. Comme vu ci-dessus, l’anglais pose de sacrés problèmes ! Mais dans l’ensemble, j’ai trouvé les habitants ouverts et curieux. Je me suis faite abordée à plusieurs par des japonais parlant un français d’une fluidité impressionnante ! J’étais bluffée. De leur côté, ils étaient juste heureux de pouvoir discuter, sans raison ni arrière pensée.

Quelles idées reçues avez-vous sur le Japon ?

Tags from the story
, ,

13 Comments

  • Hello,

    Super sympa cet article. La vie au Japon étonne toujours vue de France.
    Je suis en stage en ce moment au Japon (je fais un séjour de 4 mois). S’il est vrai que la nourriture peut ne pas être trop chère, je suis moyennement d’accord sur le repas pour deux à 1000 yens… Ca serait plutôt pour une personne. Après, les fruits sont chers aussi, mais tout le reste est moins cher qu’en France.
    Et oui, les japonais ne parlent vraiment pas anglais. Dès que je sors de l’institut de recherche où je travaille dans la banlieue de Nagoya, personne ne parle anglais. Alors on se débrouille, à la poste, au restaurant,… Les japonais ont une patience infinie et essayent toujours de nous aider. Donc on finit toujours par s’en sortir 🙂

    A bientôt !

    Claire

  • Très sympa cet article ! C’est vrai que quand on est jamais allé au japon on a certains clichés en tête ! Par exemple, j’aurai jamais imaginé que le baseball soit le sport national ! On en entends jamais parlé !
    Par contre le fait que les japonais ne soient pas très forts en anglais, j’étais au courant. Il ne reste plus qu’une solution : le jeu de mimes ! 😉
    Bonne journée !

  • Après mon année d’étude au Japon, on m’a présenté tous ces clichés. Je suis totalement d’accord avec toi !! Il m’est aussi déjà arrivée de me retrouver en face de japonais et (même en leur parlant dans leur langue) ils étaient incapable de dire quoique ce soit car ils voulaient répondre en anglais mais n’osait pas !

  • C’est fou ces idées reçues, quand on dit qu’on part au Japon on peut être sûr que les personnes à qui l’on en parle vont nous en dire certaines. Même en étant fan du Japon avant d’y aller, quand on le visite pour la première fois on est soi même pris à contrepied. Et c’est ça qui est fascinant, on ne cesse d’être surpris! Moi j’ai trouvé que malgré la barrière de la langue, malgré le choc culturel, tout était facile là bas, les transports, les restos… une fois qu’on a compris comment ça fonctionne tout roule sans prise de tête!
    Pour la technologie, c’est drôle, il y a des toilettes chauffantes mais des fils électriques de PARTOUT dans les rues, rien n’est enterré et ça fait de ces amas de fils! Le contraste est vraiment amusant!

    • Bonjour Camille, malgré la barrière de la langue, j’ai trouvé les gens très serviables. En arrivant à l’aéroport, un mec est parti avec mon sac à dos qu’il avait confondu avec le sien. L’une des hôtesses de l’aéroport s’est pliée en quatre pour m’aider à le retrouver en courant dans tout l’aéroport malgré ses talons et sa jupe crayon trop serrée. Par contre je te rejoins sur les cables électriques ! Dès qu’on lève la tête, c’est hallucinant cet enchevêtrement de fils au-dessus de nos têtes ! Bonne journée !

      • Tout à fait d’accord, les japonais sont trop gentils, toujours prêts à aider! Une fois à Tokyo nous n’étions pas sûrs du train à prendre, un mec l’a attendu avec nous pour être sûr de nous montrer lequel c’était! Et tellement d’autres anecdotes du même genre! 😉 Par barrière de la langue je voulais dire que ça limite les discussions, mais pas besoin de parler la même langue pour s’aider et se comprendre un minimum 🙂

  • Très sympa cet article. Je suis d’accord avec presque tout 😉 Je vis à Tokyo depuis 3 ans et je trouve que la vie est quand même chère. Je ne parle pas du camembert à 15 euros (on n’a qu’à manger local) mais les fruits et légumes par exemple sont très onéreux car souvent importés. Les restos à 600 yens par personne ne sont pas toujours terribles ou pas très fréquents, du moins dans la capitale. Le JRpass est très intéressant (mais il n’est pas accessible pour les résidents) car autrement, les transports ne sont pas donnés non plus, même si beaucoup d’entreprises paient les frais de transports de leurs employés. Mais à part pour le coût de la vie, je te rejoins complètement, notamment pour la maîtrise de l’anglais, ce qui m’a beaucoup surprise quand je suis arrivée ! Quant aux toilettes, c’est une expérience à faire 😉

    • Hello, j’adore aller dans les supermarchés quand je voyage ! Je séjournais dans une share house à Tokyo à proximité d’un Tokyu Store. Le prix de Caprice des Dieux par exemple m’a fait halluciner.

  • Bonjour Laurélien!
    Merci pour cet article. J’avais une question et je peine à y trouver une réponse.
    Voilà je suis de confession musulmane et je porte le voile, et j’aimerais savoir comment les japonais voient les musulmans (en général). Est-ce qu’il est facile de s’intégrer? Trouver du travail (sans voile j’imagine)? Trouver un logement? Je sais qu’être étranger au Japon ce n’est pas facile alors musulmane voilée…
    Peut être que tu ne t’es jamais penché sur ce sujet mais je tenais quand même à poser la question.
    Bonne continuation 🙂

    • Bonjour,
      Malheureusement je ne peux pas t’aider pour cette question. Cet article se base sur ma courte expérience au Japon et je n’ai pas assez côtoyé de japonais pour avoir un ressenti sur la question de l’intégration. Je pense que tu obtiendras plus d’infos en contactant des expats comme Béné sur le blog http://www.benefukuoka.com ou Amélie sur http://ameliemarieintokyo.com Elles seront plus à même de te renseigner en se basant sur leurs propres expériences. A bientôt.

      • Bonjour,
        Merci pour ta réponse. Ah et je viens de me rendre compte que j’ai fait une faute de frappe à ton ton pseudo, c’est ‘Laurélen’ et pas ‘Laurélien’ honte à moi 🙂
        Merci pour tes recommandations, j’avais adoré l’article sur la pilule au Japon, et Béné a l’air très impliquée dans tout ce qu’elle fait!
        A bientôt.

  • AAAAAAANH merci, ta petite mention à propos de ma mensuelle m’a permis de découvrir ton blog … & quelle belle découverte 🙂
    Le Japon c’est un peu le voyage de mes rêves, pour y skier dans la poudreuse la plus légère du monde, pour l’architecture, pour les cerisiers en fleurs… je vais lire avec attention tes articles à propose de ce voyage (je suis contente d’apprendre que ce n’est pas une destination hors de prix comme on l’entend souvent!)

  • Salut, j’ai bien aimé lire votre article, car j’ai appris quelques petites choses. Pour ma part, j’ai toujours su que le Japon est un pays encore très ancré dans la tradition et qu’il fallait un budget important pour y aller. C’est donc intéressant que vous ayez abordé cette question dans l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.