15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises

blog voyage kamikochi et les Alpes Japonaise

Ce matin, je laisse Takayama, ses distilleries de saké, ses temples et ses érables aux feuilles tantôt rouges, tantôt ocres derrière moi pour m’aventurer dans la montagne. Cap sur Kamikochi et les Alpes Japonaises ! A la gare routière, j’achète deux billets aller-retour pour Kamikochi et grimpe dans le bus. Il est à peine 7h30. Je dors encore à moitié. Mes écouteurs sont vissés à mes oreilles. Je ne tarde pas à sombrer dans le sommeil, en m’affalant lourdement contre Célia, bercée par le mouvement du bus qui serpente dans la montagne en direction du parc national de Chubu-Sangaku (vous aussi ce nom vous fait penser à Dragon Ball Z ?!). M’endormir dans n’importe quel endroit et à n’importe quel moment, c’est un peu mon super-pouvoir à moi (non, je ne souffre pas de narcolepsie). Mais avouez que c’est ultra-pratique surtout lorsqu’il faut s’enquiller plusieurs heures de transport !

15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises 15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises 15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises

Découvrir la station de montagne de Kamikochi dans les Alpes Japonaises

Depuis Takayama, il nous faut une heure et demi pour gagner le coeur des Alpes Japonaises. Je me réveille – comme une fleur – quelques minutes avant notre arrivée. Le bus longe une rivière peu profonde où s’écoule une eau turquoise. La rive est jonchée de pierres blanches. Les branches des arbres sont encore nues, dépouillée de feuilles, tandis que des singes aux museaux roses s’y balancent tranquillement.

Je descends du bus et là, je découvre l’un des plus beaux paysages qu’il m’a été donné de voir au Japon. La rivière cristalline Azusa est bordée par une forêt de bouleaux et de mélèzes, entourée par la chaîne de montagnes de Hatoka. Les monts Yake et Kasumizawa, encore enneigés, s’élèvent au loin tandis que le pont Kappa rouge, symbole de Kamikochi, surplombe la rivière, offrant un point de vue unique sur le mont Oku-Hotaka. Kamikochi est réputé pour être le point de départ de nombreuses randonnées à travers la montagne. Nous sommes à quelques jours de la fin du mois d’Avril. La station a ouvert ses portes depuis peu et quelques sentiers de randonnée sont toujours fermés au public à cause de la neige persistante. Mais nous ne nous laissons pas démonter et optons pour une randonnée facile de trois heures le long de la rivière Azusa.

15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises 15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises 15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises

Une randonnée facile à faire à Kamikochi

Nous arpentons la plaine de Konashidaira jusqu’au pont Myojin en passant par les Marais de Tokusawa, munies d’une carte achetée pour 100 yens à l’office de tourisme de Kamikochi. Les chemins que nous empruntons sont déserts alors que le pont Kappa semblait être the place to be pour les touristes japonais ! Tant mieux pour nous. L’absence de touristes confère à Kamikochi une ambiance un peu magique. Autour de nous, les grenouillent en pleine période de reproduction croassent à tout va – c’est très drôle de les observer se battre pour s’accoupler – tandis que les singes se promènent librement sans nous prêter la moindre attention. A vrai dire, nous étions le cadet de leurs soucis !

On marche le long de sentiers boueux. On s’arrête sur un ponton dominant les marais. On grimpe sur des troncs d’arbres. On descend le long de la rivière. Celia trempe ses pieds dans l’eau glacée de la montagne. A son visage crispé, je vois bien que l’eau est gelée. Elle compte jusqu’à 5, fière d’elle, pour pouvoir dire “j’y suis restée” avant de revenir clopin-clopant sur la rive et de se rechausser. En début d’après-midi, l’air se rafraîchit. Nous pique-niquons, assises sur une pierre, face à la montagne avant de reprendre le bus en direction de Takayama.
blog voyage kamikochi et les Alpes Japonaise blog voyage kamikochi et les Alpes Japonaise15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises

Les informations pratiques

Comment se rendre à Kamikochi depuis Takayama ?

Depuis Takayama, deux bus sont nécessaires pour se rendre à Kamikochi. Le premier stop s’effectue à la gare routière de Hirayu Onsen, une ville pas plus grande qu’un Polly Pocket mais réputée pour ses onsen. Le trajet dure une heure et demi. Le premier bus décolle aux alentours de 7h tandis que le dernier rentre vers 17h, voire 18h en plein été. Le trajet aller-retour m’a coûté environ 5000 yens.

Pour tout savoir sur Kamikochi et les Alpes Japonaises

Kamikochi est une station ouverte entre mi-avril et mi-novembre. Avant de planifier votre excursion, pensez à vérifier les dates d’ouverture de la station. La randonnée le long de la rivière Azusa est très facile et ne demande pas d’effort particulier. Une simple paire de baskets suffit ! La station de Kamikochi est dotée de quelques hébergements, hôtels et espaces de camping. Si ce dernier mode d’hébergement est à un prix abordable, le prix des nuitées hôtelières est élevé. Préférez séjourner à Takayama ou Matsumoto. Il n’y pas beaucoup de boutiques autour de Kamikochi, pensez à prévoir un pique-nique. La veille, j’avais dévalisé le 7-Eleven de Takayama pour remplir mon sac d’eau et de provisions. Cela dit, je recommande vivement Kamikochi pour tout voyage au Japon.

15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises

15 photos pour découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises

Tags from the story
, , , ,

5 Comments

  • Je reste toujours ébahie devant les choses de la nature! Je me dis souvent que lorsqu’on y est, on ne veut sûrement pas revenir à la vie de tous les jours.

  • Bonjour, je vous remercie pour ce récit poétique et très pratique! Je pars au Japon en juin prochain et souhaiterait faire une boucle dans les Alpes Japonaises (Takayama/Kamikochi/Shirakawa Go/Kanazawa), le détour pour une randonnée me parait indispensable, merci pour vos infos !

    • Bonjour Déborah ! Je vous souhaite un bon voyage 🙂 J’ai vraiment adoré cette région, on est loin de l’agitation de Tokyo. C’est beaucoup plus tranquille et traditionnel. Une prochaine fois, j’adorerais y retourner mais en ayant pour but la traversée des Alpes Japonaises à pieds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.