À la découverte des Cholitas Wrestling, la lucha libre au féminin

Depuis quelques jours, nous parcourons La Paz. Immense, bruyante, déstabilisante… Entre ses marchés de rue débordant de légumes, de viande et de fromages, les étalages des sorcières affichant des foetus de lamas censés porter chance, son téléphérique pour désenclaver ses quartiers ou encore ses vallées lunaires, nous peinons à trouver nos marques. La Paz est tentaculaire ! La ville est cernée par la chaîne de montagnes encore enneigées de la Cordillère Royale mais les habitations, de plus en plus nombreuses, grignotent du terrain et s’étendent à perte de vue. Nos jambes nous démangent et nous ne rêvons que d’une chose : fuir l’agitation de la ville et partir pour le trek El Choro.

La veille de notre départ, nous nous rendons sur les hauteurs de la ville, dans un quartier nommé El Alto. C’est un quartier populaire fondé à la périphérie de la ville. El Alto est aujourd’hui réputé pour son impressionnant marché « El Mercado 16 de Julio ». Là, accolé à un terrain de football, un petit colisée de briques rouges accueille chaque dimanche les Cholitas Wrestling, de la Lucha Libre au féminin. Il est dix-sept heures lorsque nous nous glissons au premier rang dans l’attente des premières rencontres.

Cholitas Wrestling blog voyage

Cholitas wrestling blog voyage 
Cholitas wrestling blog voyage

Cholitas Wrestling blog voyage

blog voyage colites wrestling

blog voyage colites wrestling

Lorsque les combattantes pénètrent dans l’arène, un frisson d’excitation parcourt le public. Je me tords le cou afin d’apercevoir les visages et les tenues traditionnelles des héroïnes du jour. Les jupons sont en dentelle. Leurs cheveux sont retenus en deux longues tresses tandis qu’un petit Borsalino repose sur le haut de leur tête dans un équilibre savamment étudié. Avant le début du combat, les concurrentes défilent en incitant le public à leur apporter son soutien. Les Cholitas assurent le show. Lentement, elles se délèstent d’une partie de leur attirail avant d’écarter les cordes et de se hisser sur le ring où deux arbitres les attendent.

Chaque combat dure une petite quinzaine de minutes. Tour-à-tour, les Cholitas attaquent, ripostent, déstabilisent leur adversaire, chutent et se relèvent. Elles prennent appui sur les cordes du ring pour donner plus de puissance à leurs offensives tandis que leur polleras volent autour d’elle. Souvent le ring se fait trop petit. Alors elles jettent l’adversaire à terre, qui parfois atterri à quelques centimètres du public. Ce dernier prend parti comme les arbitres qui prennent part au combat et se lancent dans la mêlée. La foule hue, encourage, rit et se donne jusqu’à jeter de l’eau ou des popcorn sur les combattantes dans une ambiance toujours bon enfant. Le stade résonne des éclats de rire et du fracas des chaises qui volent. Les Cholitas prennent leur revanche ! Leur mot d’ordre ? Se battre pour s’affirmer !

En Bolivie, les Cholitas, des femmes d’origine campagnarde résidant majoritairement dans les grandes villes de l’Altiplano bolivien, sont un véritable symbole de la culture indigène. Leur tenue traditionnelle n’est pas une attraction touristique mais le reflet des traditions aymaras. Et il n’est pas rare de croiser dans les rues de La Paz, une cholita déambulant dans les rues pavées, ses longues tresses noires flottants le long de son dos. Pourtant, il y a trente ans à peine, les Cholitas étaient victimes de discrimination et considérées comme une « caste inférieure » en Bolivie. L’élection d’Evo Morales, premier président bolivien d’origine indigène, en 2006 a permis une réhabilitation des minorités, et notamment celle des femmes et des indigènes, dans une société bolivienne très conservatrice. De plus en plus populaires, les “Cholitas Wrestling” symbolisent cette lutte pour l’égalité.

Cholitas Wrestling blog voyage

blog voyage colites wrestling

blog voyage colites wrestling
blog voyage colites wrestling

Cholitas Wrestling blog voyage

blog voyage colites wrestlingINFORMATIONS PRATIQUES POUR ASSISTER AUX CHOLITAS WRESTLING

Cholitas Wrestling // 90 Bolivianos // Coliseo 12 de Octubre Z. 12 de Octubre, Avenida Rodolfo Palenque, La Paz El Alto, Bolivia

Les Cholitas Wrestling disputent des matches chaque jeudi et chaque dimanche entre 17h et 20h. Les représentations ont lieu dans un petit stade d’El Alto, situé à 30 minutes du centre-ville de La Paz. Dans le centre-ville, de nombreuses agences de voyages proposent aux voyageurs d’assister aux Cholitas Wrestling. Le tarif est de 90 Bolivianos par personne. Le prix inclut le transport aller et retour jusqu’au stade, le billet d’entrée, une boisson et un cadeau (un porte-clé à l’effigie d’une Cholitas…). Il est également possible de se rendre au stade par ses propres moyens en empruntant un colectivos ou l’un des téléphériques qui désenclavent les quartiers. Cependant il faut savoir que les voyageurs paient, quoiqu’il en soit, un tarif plus élevés que les boliviens. C’est une expérience à voir une fois, sans avoir d’attentes. Les combats sont simulés et c’est parfois un peu gros mais l’ambiance est démente. Le plus intéressant ? Voir la fascination des boliviens pour ces combats !

J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir les Cholitas Wrestling et d’assister à l’une de leur représentation durant votre séjour à La Paz. Vous trouverez sur le blog l’ensemble de mes articles pour organiser un voyage en Bolivie

S'abonner à la newsletter

Un dose d'inspiration une fois par mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*