Berlin m’appelle

Blog voyage Berlin

Le premier week-end de Décembre, je me suis envolée avec Laetitia pour Berlin. Ce n’est pas la première fois que nous voyageons ensemble. En 2014, nous avons découvert Bruxelles sous des trombes d’eau qui nous ont contraintes à nous réfugier dans des pubs. En août dernier, ce fut Copenhague, hygge, décoration scandinave et street food à gogo. Cette fois-ci, nous mettons le cap sur Berlin, capitale underground. Je ne connaissais pas du tout Berlin. En 2012, j’y ai posé le pied pour 48 heures afin d’assister à un évènement de Roller Derby. Hormis l’intérieur du gymnase et un bar dont la déco rappelait l’antre d’un navire pirate, je n’avais rien vu de la ville. Laetitia, au contraire, a un amour inconditionnel pour cette ville – ex-aequo dans son coeur avec New York – puisqu’il s’agit de sa vingtième visite. Elle se verrait bien y poser ses valises de manière plutôt définitive. Retour sur deux jours à Berlin avec une guide au top of the pop.

Blog voyage Berlin
VENDREDI 02 DÉCEMBRE

DE PARIS À BERLIN

Appartement de Matthieu, quelque part dans le quartier de Kreuzberg.

Lorsque nous nous sommes retrouvées à Denfert-Rochereau, vendredi soir, après le travail, nous étions surexcitées. On aurait dit deux gosses la veille de Noël, parlant beaucoup trop fort et riant pour un rien. Trois heures plus tard, le temps d’avaler un burger, de décoller et de voir l’intégralité de la valise de Laetitia fouillée par la sécurité à Orly, nous avons debarqué dans l’appartement de Matthieu, un pote de Laetitia, dans le quartier de Kreuzberg. Comparé à mon deux pièces, l’appartement me semble immense. Les murs du salon sont peints dans une tonalité orange soutenue et une boule à facettes est suspendue au-dessus des platines et des vinyles de Matthieu, DJ à ses heures perdues. Ce dernier nous attendait, avachi dans son canapé : “Bah alors ? C’est à cet’heure-là qu’on arrive ?” On a échangé quelques mots, il nous a filé un double des clés, laissé sa chambre avant de partir faire la fête jusqu’au bout de la nuit. De notre côté, en tant que représentantes de la Team Mamie, nous nous sommes couchées. Ce fut la plus longue nuit de toute ma vie – ou presque. Les chauffages dégageaient peu de chaleur, la chambre était immense. Transie de froid, je me suis relevée pour enfiler une couche supplémentaire de vêtements. J’ai même hésité à prendre en otage Dada, le chat de Matthieu, afin de profiter de sa chaleur ou à me rouler en boule contre Laetitia…

Blog voyage Berlin

Blog voyage BerlinBlog voyage Berlin
Blog voyage Berlin Blog voyage BerlinBlog voyage Berlin
Blog voyage Berlin Blog voyage BerlinBlog voyage Berlin
Blog voyage BerlinSAMEDI 03 DÉCEMBRE

KREUZBERG, LE PETIT ISTANBUL BERLINOIS

Bastard Café, Reichenberger Str. 122, 10999 Berlin, Allemagne.

Le lendemain matin, nous sommes parties à la découverte de Berlin. Honnêtement, je ne peux pas dire que Berlin est une belle ville. Elle porte les stigmates de son passé historique. En revanche, il y règne une vraie énergie. En quittant l’appartement, je constate un bon nombre d’immeubles de Kreuzberg sont recouverts de graffitis ou d’œuvre de street-art. Ancien quartier populaire, surnommé “Le petit Istanbul”, Kreuzberg est aujourd’hui un quartier en pleine gentrification. De nombreux berlinois s’y installent et le prix de l’immobilier s’envole ! Nous avons commencé par prendre un petit-déjeuner au Bastard Café, un coffee shop situé à deux pas de l’appartement. À Berlin, les cafés se ressemblent tous un peu. Les murs sont bruts, le béton est apparent. Le mobilier est composé de meubles chinés par-ci, par-là : tables de couture Singer, chaises d’écoliers, tables ayant appartenue à mamie… Le sol est recouvert de dalles de ciment aux motifs variés dotées d’un fort potentiel instagrammable. Quant à la carte, elle propose une grande variété de thés matcha, de cafés latte, de cheesecakes, de pancakes et de granola.

Blog voyage BerlinMITTE, LE COEUR HISTORIQUE DE BERLIN

Shiso Burger, Auguststraße 29 c, 10119 Berlin, Allemagne

Nous avons beaucoup marché d’un quartier à l’autre, discutant de tout et de rien : cinéma, lecture, boulot et j’en passe. A onze heures, Laetitia a craqué pour un verre de vin chaud estampillé « Berlin 2016 » dans un marché de Noël à deux pas d’AlexanderPlatz. L’odeur des saucisses grillées emplissait l’air. Je n’ai jamais vu autant de bretzels géants en une seule journée. Laetitia m’a entraîné du côté d’Hackesche Höfe, un ensemble de boutiques marchandes, de cafés et de bureaux installés dans un enchevêtrement de petites cours et de jardins cachés. Sur les coups de treize heures, nous avons échoué à la table du Shiso Burgers, un restaurant recommandé par Camille. La cuisine proposée est un savant mélange d’influences américaines et japonaises. Les burgers sont servis dans des paniers vapeurs, accompagnés de frites maison. Une tuerie ! Nous avons repris notre visite. Sur le sol, un peu partout dans la ville, je n’ai pu m’empêcher de noter la présence de plaques en métal doré, polies par le va-et-vient des passants. Il s’agit de plaques commémoratives, à la mémoire des juifs déportés pendant la guerre. Nous poursuivons notre promenade jusqu’à la porte de Brandebourg avant de nous perdre dans les allées du mémorial de l’Holocauste. Les gens flânent dans ses allées, se cachent et bondissent en poussant des cris pour surprendre leurs amis.

Blog voyage Berlin Blog voyage BerlinBerlin Blog Voyage
Blog voyage Berlin

SOUVENIRS DE BERLIN EST

Monkey Bar, Budapester Str. 40, 10787 Berlin, Allemagne.

A la nuit tombée – à 16 heures quoi – après détour par la très moderne Postdam Platz, nous longeons le Tiergarten pour aller boire un verre au Monkey Bar, situé au dixième étage du 25hours Hôtel à Charlottenburg. Là, nous retrouvons Katja, une amie de Laetitia. Pendant près de deux heures, nous discutons de tout et de rien : de l’inflation, de Justin Bieber que Laetitia se taperait bien – mais chut, je ne vous ai rien dit – des billets hors de prix du concert de Céline Dion ou encore de son enfance à Berlin Est, avant la chute du Mur. En fin de soirée, nous finissons par engloutir un Kebab, accoudées contre un mange-debout, dans le couloir du métro. Pendant ces quelques heures passées ensemble, Katja et Laetitia m’ont clairement fait comprendre que si je ne goûtais pas un kebab allemand durant ce week-end, j’aurais raté ma vie – ou du moins mon voyage. Après avoir quitté Katja, nous avons regagné l’appartement de Matthieu et acheté des bières au spätkauf – l’épicerie reubeu du coin – pour les boire en sa compagnie.

Blog voyage BerlinDIMANCHE 04 DÉCEMBRE

SUR LES PISTES D’UN AÉROPORT DÉSAFFECTÉ

Tempelhof, Aéroport à Berlin, Allemagne · Bezirk Tempelhof-Schöneberg.

Dimanche matin. Laetitia et moi pénétrons dans une petite boulangerie à quelques pas de l’appartement, pour engloutir un café et un croissant pour la modique somme de 3 euros 50 avant de filer nous promener sur les pistes désaffectées de l’aéroport de Tempelhof. Le brouillard est épais. Je ne vois pas plus loin que le bout de mon nez tandis que le froid transperce mon jeans. Emmitouflée dans sa parka, Laetitia ressemble à un esquimau ! Un peu plus loin, une équipe de Quidditch – dont les joueurs les plus téméraires sont vêtus de simples short et tee-shirt – montent leurs anneaux. Nous les regardons s’affairer avant de grimper dans un métro direction de l’East Side Gallery pour découvrir les restes du Mur de Berlin sur les bords de la Spree. Ce qu’il reste du mur est orné d’oeuvres de street-art, véritable hymne à la paix, dont le “Baiser de l’amitié” réalisé par Dmitri Vrubel.

Blog voyage Berlin Blog voyage BerlinBlog voyage Berlin
Blog voyage Berlin Blog voyage BerlinBlog voyage Berlin
Blog voyage Berlin

BRUNCH, MUSIQUE & MARCHÉ AUX PUCES À PRENZLAUER BERG

Café Sonntag im August, Kastanienallee 103, 10435 Berlin, Allemagne.

Notre journée s’achève par un brunch – 7 euros imbattables – au Café Sonntag im August où Laetitia me fait goûter une Berliner Weisse mit Schuss Walmeister, une bière couleur vert pomme aromatisée au sirop. Puis nous flânons dans Prenzlauer Berg. Ce quartier regorge de coffee shops, de beergardens et de concept stores. L’ambiance est paisible et animée. Du côté de Mauerpark, “le parc du Mur”, des artistes sont installés le long des chemins et enchaînent les morceaux. Folk, électro… Tous les sons y passent et contribuent à rendre l’atmosphère détendue. Chaque dimanche, un grand marché aux puces se tient dans le parc. Lorsque quinze heures sonnent, nous grimpons dans un bus direction l’aéroport.

C’est ici que s’achève mon récit. J’ai adoré Berlin. J’y allais sans attente particulière et la capitale allemande m’a agréablement surprise par son Histoire, sa culture mais aussi sa gastronomie. Deux jours, c’est bien trop court pour découvrir la ville et pouvoir en profiter pleinement. Mais je suis rentrée à Paris avec l’envie et l’intention d’y retourner en plein été pour profiter des longues journées, boire de la bière dans le métro à une heure avancée de la nuit, m’installer dans les parcs, regarder les gens passer ou tout simplement pour traîner dans les bars.


L’INDICE MARGUERITE & TROUBADOUR

Bière Bruges
5,00 EUROS

Le prix d’une pinte au Monkey Bar au 10ème étage du 25hours Hotel.

Carbonnade Flamande
4,80 EUROS

Le kebab mangé sur le pouce dans les couloirs du métro.

Visite Bruges choco-Story
1 HEURE 25 MINUTES

La durée d’un vol Paris-Berlin avec un ressenti de 30 min quand tu papotes.

Tags from the story
, ,

9 Comments

  • Je revis tellement l’ambiance à travers ton article ! J’ai adoré redécouvrir Berlin en février, la prochaine fois j’irai en été je pense que c’est encore plus vivant. Et j’irai bien me remanger un shiso Burger 😉

    L’aéroport abandonnée j’ai pas eu le temps de le faire par exemple c’est clair que c’est court un week-end pour Berlin !

    • Bonjour Camille ! Merci pour ton commentaire 🙂 Pour l’aéroport, à priori, ça vaut grave le coup en été ! Les berlinois envahissent l’espace avec des barbecues, des bières et des festivals y sont organisés. Ca donne trop envie !

  • Ton article m’a carrément transporté à Berlin et tes photos sont magnifiques. Deux jours, c’est un peu court quand même 😀
    Comme toi, je ne trouve pas la ville particulièrement belle mais elle dégage un petit quelque chose. J’y suis allée plusieurs fois mais ma dernière fois c’était au printemps dernier et c’était juste parfait: journées relativement longues (la nuit qui tombe à 16h c’est juste bon pour cocooner), prendre le soleil en terasse, faire des balades en vélo au Tempelhof et puis clubber jusqu’au petit matin (j’aime l’electro, du coup, Berlin c’est pas mal ^^)
    Enfin bon, je ne te remercie pas puisque grâce (ou à cause?) de toi, je ne vais pas tarder à réserver mes billets de train pour une nouvelle virée à Berlin 😀

    • Mission accomplie si tu réserves tes billets de train 😉 Il parait en effet que les boîtes sont ouvertes du vendredi soir au lundi matin non-stop. Ca m’a scotché ! Mais bon… Perso, à 1h00 du matin, j’ai tendance à me rouler en boule dans un coin et à pioncer… -___-‘ #teammamie

  • Vraiment trop hâte d’y aller en février! Par contre, je vais légèrement revoir ma valise vu comme tu as l’air d’avoir eu froid début décembre…
    Merci pour les adresses!

  • Je te conseille d’y retourner autour du 1er mai (sorte de fête de la musique) et d’apprécier la vie ncoturne cette fois-ci (tu m’en diras des nouvelles!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.