3 jours de trek dans le canyon del Colca

Après deux semaines au Pérou et un premier trek de mise en jambes sur le chemin de Santa Cruz dans la Cordillère Blanche, cette fois-ci, nous nous lançons dans un trek de trois jours à la découverte du canyon del Colca, l’un des canyons les plus profonds au monde. Au petit matin, tandis qu’Arequipa se remet des festivités de la nuit du 15 août, nous grimpons dans un bus en direction du village de Cabanaconde, à cinq heures de là.

Comme au ralenti, je me sens tomber en avant, entraînée par le poids de mon sac à dos. Sous mes pieds, les pierres roulent et dégringolent le long du chemin, soulevant au passage un épais nuage de poussière. Je me rattrape de justesse à la falaise, m’estimant chanceuse de ne pas avoir posé la main sur un cactus. Je jette un regard  derrière moi en direction du sentier qui remonte vers Cabanaconde. Les terrasses agricoles commencent à disparaître peu à peu. Les contours des maisons s’estompent. Je m’enfonce de plus en plus profondément dans le canyon en suivant le sentier qui serpente jusqu’au rio Colca, 1200 mètres plus bas, et met à mal mes articulations.

blog randonnée trek canyon del colca Pérou

Mené tambour battant par Orlando, notre petit groupe se compose de cinq personnes : Hugo, le bébé de la bande, tout juste dix-huit ans et passionné d’archéologie. Hélèna, vingt-trois ans, un fort accent belge. Elle vient de passer cinq mois à Puerto Maldonado dans le cadre d’un stage de fin d’études dans l’environnement. Puis vient Sebastian, un jeune colombien peu loquace. Je crois qu’il se remet des festivités du 15 août à Arequipa. Enfin, Celia et moi.

Cela fait un peu plus de cinq heures que nous randonnons dans le canyon. La végétation, sèche et aride sur les hauts plateaux, est devenue tropicale au fur et à mesure que nous nous approchions de la rivière. Nous traversons le village de San Juan del Chucco. Dans ce hameau, les habitants vivent majoritairement du tourisme et de l’agriculture, cultivant agrumes et avocats. San Juan compte aussi une petite école primaire accueillant huit élèves. Nous ne ferons qu’un bref passage dans ce village, préférant poursuivre notre route pour passer la nuit et la journée du lendemain à Sangalle.

blog randonnée trek canyon del colca Pérou

En fin de journée, nous parvenons dans l’oasis de Sangalle, un petit écrin de verdure, où se mêlent palmiers et cactus, perdu entre les gorges abruptes du canyon del Colca. Le petit cabanon qu’on m’attribue est simplement meublé : un lit bien bordé et une table en bois un peu bancale où déposer les maigres affaires apportées. Les murs sont bâtis en adobe et le toit est recouvert de paille. Quelques rayons de soleil filtrent à travers le pas de la porte.

À la nuit tombée, lorsque la faim se fait sentir, on se réfugie dans la salle commune. Les assiettes remplies de soupe de quinoa passent de main en main le long de nos bruyantes tablées, jonchées de bouteilles d’Arequipeña et de tasses de maté de coca. Sangalle a des airs de colonie de vacances.

Avant de me glisser dans mon cabanon, je fais mes adieux à Hugo et Hélèna qui reprendront la route le lendemain afin de poursuivre leurs voyages respectifs au Pérou.

Canyon del colca perouAu lendemain du deuxième jour, c’est à la lueur de la frontale que nous quittons Sangalle pour remonter le canyon del Colca. Il est cinq heures du matin et le jour ne se lèvera pas avant une petite demi-heure. Orlando ouvre la marche. Le faisceau de ma lampe balaie le chemin de randonnée pierre après pierre. Je suis concentrée sur chacun de mes pas, suivant le rythme imposé par le guide, marchant dans les pas de Celia.

Le soleil se lève peu à peu sur le canyon, baignant ses contreforts d’une lumière rosée. La température est encore un peu fraîche mais je suis en nage ! Nous avançons désormais à notre rythme d’un pas lent et régulier. Je slalome entre gens, ravie d’avoir trouvé mon rythme. De temps à autre, je me colle contre la paroi du canyon pour laisser passer une mule, chargée de sacs à dos ou de marcheurs blessés. Il me faudra 2h08 pour atteindre le sommet.

blog randonnée trek canyon del colca Pérou

INFORMATIONS PRATIQUES SUR LE TREK DU CANYON DEL COLCA

QU’EST-CE QU’UN TREK DANS LE CANYON DEL COLCA ?

Le trek dans le canyon del Colca, l’un des canyons les plus profonds au monde (le plus profond étant le canyon de Cotuhasí au Pérou), est sans doute l’un des treks les plus populaires du Pérou. Relativement facile, le trek se fait généralement en deux jours et une nuit ou en trois jours et deux nuits. Il se fait aussi bien en tour organisé qu’en autonomie.

COMMENT SE RENDRE À CABANACONDE ?

Le départ du trek se fait depuis le petit village de Cabanaconde situé à cinq heures de bus d’Arequipa. Pour vous rendre à Cabanaconde, plusieurs options s’offrent à vous :

    • par vos propres moyens en empruntant un bus de la compagnie Reyna ou Milagros à la gare routière « Terminal Terrestre » d’Arequipa. Le trajet coûte 17 Soles. Pour connaître les horaires, n’hésitez pas à passer à l’Office de tourisme du Pérou situé sous les arcades de la Plaza de Armas à Arequipa.
    • en réservant un tour organisé par le biais d’une agence incluant transport, hébergement, repas ainsi que la présence d’un guide. Environ 125 soles le trek 3j/2n et 90 soles le trek 2j/1n.
    • en négociant le trajet aller-retour avec une agence de voyages (environ 30 soles par personne). Lors du trajet aller, vous bénéficiez du stop à Cruz del Condor où vous pourrez admirer les célèbres rapaces. En revanche, il vous faudra endurer les différents arrêts des tours opérateurs (45 minutes de pause petit-déjeuner à l’aller ou encore une heure de pause déjeuner au retour).

QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES ÉTAPES DU TREK DANS LE CANYON DEL COLCA ?

Le trek du canyon del Colca avec une agence de voyage :

    • Jour 1 de Cabanaconde à San Juan del Chuccho : petite journée de 4 heures de marche. Le bus quitte Arequipa aux alentours de 3 heures du matin et arrive à Cabanaconde vers 9 heures. Le trek commence avec 1200 mètres de dénivelé négatif sur 6 kms pour descendre au coeur du canyon avant de remonter vers San Juan. Cette étape permet au guide de jauger le niveau des participants.
    • Jour 2 de San Juan del chuccho à Sangalle : Il ne nous aura pas fallu plus de deux heures et demi pour rejoindre l’oasis de Sangalle. En accord avec notre guide, nous avons réalisé cette étape lors de notre première journée de randonnée. Cela nous a permis de profiter d’une journée de farniente à Sangalle. Mais clairement, si votre temps est limité, je vous conseille de réaliser ce trek en 2 jours et 1 nuit.
    • Jour 3 de Sangalle à Cabanaconde : Départ à 5 heures du matin à la frontale pour remonter le canyon. Selon le niveau du groupe, le guide peut adapter l’horaire de départ. Un groupe ayant plus de difficultés partira à 4 heures du matin par exemple. La remontée du canyon s’effectue en deux ou trois heures. Le petit-déjeuner se prend une fois arrivé à Cabanaconde. Pour ne pas grimper a jeun, prévoyez des barres de céréales.

Le trek du canyon del Colca en autonomie :

    • Jour 1 de Cabanaconde à Llhuar : le trek du canyon del Colca en autonomie commence par 5 heures de descente pour rejoindre le village de Llhuar, situé au bord du rio Colca. Le village est célèbre pour ses piscines thermales. Si possible, partez tôt le matin. Les températures grimpent vite et lors de la descente peu d’endroits permettent de s’abriter à l’ombre.
    • Jour 2 de Llhuar à Sangalle : 5 heures de randonnée pour atteindre l’oasis. Sangalle n’a rien d’authentique. Vous n’y trouverez que des hôtels proposant la demi-pension en dortoirs ou en chambres doubles. Il est aussi possible d’y camper.
    • Jour 3 de Sangalle à Cabanaconde : la remontée du canyon s’effectue par le même chemin que vous randonniez avec un guide ou en autonomie. Du coup, c’est un peu l’autoroute…

Y A-T-IL UN DROIT D’ENTRÉE DANS LE CANYON DEL COLCA ?

Pour parcourir ce trek, le droit d’entrée est de 70 soles par personne. Plusieurs points de contrôle jalonnent le parcours.

QU’EN EST-IL DE L’EAU ?

À chaque étape de votre randonnée, vous pourrez acheter de l’eau. En revanche, le prix sont bien plus élevés. À titre d’exemple, dans un supermarché à Arequipa, vous trouverez des bouteilles d’eau de 2,5 L de la marque « Cielo » à 4 soles. Dans le canyon, la même bouteille vous coûtera 7 soles. Vous pouvez toujours utiliser l’eau du robinet mais pensez à la purifier.

MES CONSEILS AVANT DE RÉSERVER UN TOUR AVEC UNE AGENCE DE VOYAGES

Les agences de voyages sont situées principalement sous les arcades de la Plaza de Armas à Arequipa. Dans l’ensemble, elles proposent les mêmes prestations – puisqu’elles sous-traitent à un même prestataire – mais le prix peut varier. Prenez le temps de comparer les circuits proposés et de négocier les prix (la négociation se pratique beaucoup au Pérou). Plus important encore, prenez le temps de poser toutes les questions qui vous passent par la tête afin de bien comprendre les prestations incluses dans le tour.

Le trek du canyon del Colca est une étape incontournable au Pérou et relativement simple s’adressant aussi bien aux randonneurs débutants qu’aux initiés qui préféreront le charme des petits villages du canyon à l’oasis trop touristique de Sangalle. J’espère que cet article vous aura inspiré et vous aidera à organiser votre randonnée. Retrouvez sans plus attendre l’ensemble de mes articles pour organiser votre voyage au Pérou.

14 Commentaires

  1. 26 septembre 2017 / 11 h 18 min

    Quel beau témoignage 🙂 ! Tes photos sont super jolies et j’adore comme tu décris ton aventure, ça me donne vraiment l’impression d’y être.

    • Laurélen
      6 octobre 2017 / 23 h 39 min

      Merci Léonor ! C’est vraiment adorable !

  2. 27 septembre 2017 / 9 h 49 min

    les photos sont magnifiques en tout cas !

    • Laurélen
      6 octobre 2017 / 23 h 38 min

      Bonjour Claire, merci pour ton commentaire 🙂

  3. 2 octobre 2017 / 15 h 22 min

    olala ce récit me donne vraiment envie de découvrir tout cela !! bon je rentre tout juste d’argentine, il faut que je me calme un peu sur les voyages lol!
    je garde ton blog sous le coude pour tous les articles sur l’Amérique latine (que j’espère revisiter très bientôt!)

    • Laurélen
      6 octobre 2017 / 23 h 37 min

      Ohlala, je suis actuellement dans la région de Salta. Je m’inspire de ton road-trip pour mes visites !

  4. 2 octobre 2017 / 19 h 18 min

    Wow, quelle aventure ce trek !
    Inoubliable, forcément !

    • Laurélen
      6 octobre 2017 / 23 h 35 min

      Merci Julie ! C’était un très beau parcours !

  5. 2 octobre 2017 / 23 h 20 min

    Quel trek, ça devait être dingue !
    En tout cas j’ai voyagé avec toi 🙂

    • Laurélen
      6 octobre 2017 / 23 h 35 min

      Merci Amélie ! C’était vraiment beau et la remontée du canyon à la frontale était vraiment un grand moment ! Ça donne envie de faire des treks nocturnes.

  6. 8 octobre 2017 / 23 h 00 min

    C’est dingue ces paysages entre tropiques verdoyants (presque, j’exagère un peu!) et désert.

  7. 18 octobre 2017 / 17 h 05 min

    Magnifiques photos et ta façon de décrire et raconter ce treck est juste génial ! Très agréable de te lire 🙂
    Marine

    • Laurélen
      21 octobre 2017 / 1 h 48 min

      Bonjour Marine ! Merci beaucoup pour ton commentaire, j’en rougis de plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *