Voyage en Patagonie – Guide complet pour réussir son road-trip

Blog voyage Patagonie

Lors de nos cinq mois de voyage en Amérique du Sud, nous avons fait le choix de passer près de deux mois à la découverte de la Patagonie chilienne et argentine. Ce choix mûrement réfléchi était motivé par l’envie de découvrir cette région en profondeur grâce au temps dont nous disposions tout en privilégiant des spots loin de la foule pour une véritable immersion à la découverte de cette région tout en faisant la part belle aux activités outdoor comme la randonnée, le bivouac et le kayak. Nous n’avons cependant pas fait l’impasse sur quelques incontournables comme le glacier Perito Moreno, Torres del Paine ou El Chalten. Quand on pense à la Patagonie, on pense bien sûr aux grands espaces qui bordent la RN 40 en Argentine, au récit de Bruce Chatwin, au bleu du Perito Moreno et à une terre inhospitalière balayée par des bourrasques de vent. On pense beaucoup moins aux maisons sur pilotis de Chiloé, au bleu intense du Rio Baker, aux passerelles en bois qui bordent Caleta Tortel ou au minuscule port où amarrent les bateaux qui effectuent la liaison entre Ushuaia et Puerto Williams, le village chilien le plus austral au monde. Vous trouverez dans cet article tous nos conseils pour organiser votre itinéraire de voyage en Patagonie du Chili à l’Argentine mais aussi nos coups de coeur et nos plus belles expériences.

NOTRE ITINÉRAIRE DE VOYAGE EN PATAGONIE

Blog voyage en Patagonie

Blog voyage en Patagonie

Blog voyage en Patagonie
Blog voyage en Patagonie

L’ÎLE DE CHILOÉ SUR LA CÔTE PACIFIQUE

A peine descendues du bus de nuit qui effectue la liaison entre Valparaiso et Puerto Montt, nous nous précipitons dans un nouveau bus en partance pour l’île de Chiloé au large des côtes chiliennes. On emprunte un bac pour traverser le bras de mer ce qui nous laisse l’occasion d’observer le paysage changeant : ici, tout n’est que vert, falaises et collines ondoyantes. Quelques maisons en bois bordent la côte tandis qu’on se penche par-dessus la rambarde du traversier pour observer les lions de mer. Le Chili nous offre encore un visage totalement différent et ce n’est pas pour nous déplaire ! Chiloé, c’est une île de marin. Et la ville de Castro est résolument tournée vers cette activité économique.

QUE FAIRE SUR L’ÎLE DE CHILOÉ ?

  • Partir en road-trip à la découverte des seize églises en bois classées au patrimoine mondial de l’UNESCO.
  • Se balader le long de la Muelle de las Almas et partir à la découverte des légendes chiliennes.
  • Randonner le long de la plage de Cole Cole si la pluie ne vous fait pas peur…
  • Séjourner dans un palafito, une maison en bois traditionnelle construite sur des pilotis.

Blog voyage en Patagonie

Blog voyage patagonie
Blog voyage patagonie
Blog voyage patagonie

ROAD TRIP SUR LA CARRETERA AUSTRAL

Depuis un article dans Trek Magazine – mon livre de chevet – je mourrais littéralement de découvrir la Carretera Austral, la route la plus australe au monde, mais plus particulièrement la région de Aysén, l’immensité du lac General Carrera, ses célèbres cathédrales de marbre et la beauté bleutée de ses glaciers. Mission accomplie ! Aysén s’est même révélée encore plus grandiose que dans mes attentes puisque nous y sommes restées presque deux semaines, parcourant la route en long, en large et en travers. Aysén, c’est la région idéale pour les amoureux de la nature qui aiment prendre leur temps ou pour les voyageurs qui souhaitent fuir la foule de Torres del Paine et trouver une alternative aux sentiers beaucoup trop battus de Patagonie.

QUE FAIRE SUR LA CARRETERA AUSTRALE ?

  • Découvrir les cathédrales de marbre de Puerto Rio Tranquilo en bateau ou en kayak.
  • Admirer le Cerro Castillo, accessible en trek ou en randonnée à la journée. Il est souvent proposé comme une alternative à Torres del Paine. Début Novembre, l’accès était fermé à cause de la neige, aussi je ne peux pas vous dire si cela se vérifie ou non.
  • S’initier à la randonnée sur la glace sur Los Exploradores avec l’agence 99% Aventura durant une journée.
  • Naviguer le long de la lagune San Rafael pour observer le glacier du même nom et boire un Whisky “on the rock”.
  • Randonner parmi les Guanacos dans le Parc National Patagonia : un espace naturel réhabilité et protégé grâce aux fonds privés de Doug Tompkins et Kristine McDivitt Tompkins, respectivement fondateurs des marques The North Face et Patagonia.

A LIRE : VOYAGE SUR LA CARRETERA AUSTRAL : DEUX SEMAINES DE ROAD-TRIP EN PATAGONIE CHILIENNE

Blog voyage en Patagonie

Blog voyage en Patagonie
Blog voyage en Patagonie
Blog voyage en Patagonie

D’USHUAIA AU DÉTROIT DE BEAGLE

Nous n’attendions pas grand chose d’Ushuaïa et, à la base, la ville ne faisait pas partie de notre itinéraire pour 5 mois de voyage en Amérique du Sud. Pourtant nous avons fini par atterrir dans ce bout du monde et nous y sommes restées presque une semaine en attendant notre départ pour l’Antarctique. Autant vous dire qu’au bout de ce laps de temps, on connaissait la ville comme notre poche – bonjour l’expression désuète de mère-grand. Finalement Ushuaïa nous a surprise et c’est en grande partie grâce à sa situation géographique. La ville est littéralement coincée entre le Canal de Beagle et les montagnes de la Cordillère Darwin. Pour une visite optimale de la ville, je vous conseille d’y séjourner trois jours : une journée consacrée à la navigation sur le Beagle, une autre à la découverte du Parc National de la Terre de Feu et une dernière pour randonner soit vers le glacier Martial – compter 3 heures aller-retour – soit vers l’un des autres spots naturels de la ville. J’ai aimé Ushuaïa car je n’avais pas d’attentes particulières. En revanche, c’est une ville touristique. Durant l’été austral, on y croise beaucoup de groupes dont énormément d’américains en partance pour l’Antarctique. Cela se ressent directement sur le prix. Il faut avoir conscience que ce n’est pas une ville où le coût de la vie est “bon marché”. Depuis Ushuaia, nous avons traversé le détroit pour nous rendre à Puerto William, le village chilien le plus austral. Notre ambition était de parcourir le trek des Dents de Navarino, chose compromise par notre départ en last minute pour l’Antarctique.

QUE FAIRE À USHUAÏA ?

  • Naviguer en bateau le long du canal de Beagle à la découverte de ses estancias historiques et de ses colonies de lions de mers.
  • Randonner à la journée vers l’un des différents sites naturels à proximité de la ville comme le glacier Martial, la laguna Esmeralda ou le glacier Vinciguerra.
  • Camper une nuit dans le Parc National de la Terre de Feu. Le prix est assez élevé pour le lieu donc autant le rentabiliser au maximum.

À LIRE : VISITER USHUAIA ET LA TERRE DE FEU EN QUELQUES JOURS, CITY-GUIDE ET BONNES ADRESSES

Blog voyage en Patagonie

Blog voyage en Patagonie
Blog voyage en Patagonie
Blog voyage en Patagonie

TORRES DEL PAINE ET PUERTO NATALES

En Patagonie, Torres del Paine fait figure d’incontournable ! En même temps, le parc offre une diversité de paysages plutôt incroyable et n’a pas volé sa réputation. Sans parler des pumas ! En revanche, Torres del Paine, c’est un business… Et pour faire face à la très forte affluence touristique, la CONAF, l’organisme étatique qui gère les parcs et forêts au Chili, a imposé différentes règles comme l’obligation de réserver l’ensemble de ses hébergements pour tout séjour dans le parc. La plupart des hébergements sont gérés par des entreprises privées. Ca se rend sur les prix pratiqués. Nous avons choisi de parcourir le trek W, chose qu’on a un peu regretté car les sentiers sont bondés. Honnêtement, on ne s’est jamais retrouvée seule en pleine nature. Si vous êtes un randonneurs expérimenté, réfléchissez au circuit O si la durée de votre voyage vous le permet. Par ailleurs, il est également possible de découvrir Torres del Paine en louant une voiture et en réservant des hébergements qui se trouvent, dans le parc, mais en-dehors des sentiers de trek. Les campings et lodges sont là, plus abordables. Au mois de Décembre, le camping Péhoé était quasiment désert !

QUE FAIRE À TORRES DEL PAINE ?

  • Parcourir l’un des deux itinéraires de treks du parc : le trek W en 4 jours ou le circuit O en 9 jours.
  • Randonner à la journée vers le Mirador Las Torres, compter environ 6 ou 7 heures de marche aller-retour.
  • Découvrir le glacier Grey en bateau, en kayak ou à pieds avec Big Foot Patagonia.
  • Visiter le parc en voiture et profiter des plus beaux points de vue sur les sommets et glaciers depuis la cascade de Salto Grande et les Miradors Los Cuernos, Ferrier et du Glacier Grey.

À LIRE : TORRES DEL PAINE : GUIDE PRATIQUE ET CONSEILS POUR ORGANISER VOS TREKS ET RANDONNÉES

Blog voyage en Patagonie

Blog voyage Patagonie
Blog voyage Patagonie

EL CALAFATE ET LE GLACIER PERITO MORENO

A Torres del Paine, la famille de Célia nous a rejoint et c’est en sa compagnie que nous avons poursuivi notre voyage à traver la Patagonie. Notre projet ? Remonter vers le nord et découvrir ensemble les lieux incontournables de la Patagonie argentine. Première étape : la ville d’El Calafate et le parc national Los Glaciares où se trouve le célèbre Perito Moreno. La découverte de ce géant de glace reste l’un des meilleurs moments de notre voyage. Nous sommes restés scotchés pendant plus d’une demi-journée dans l’incapacité totale de quitter les lieux tant il nous a fasciné. Car le Perito Moreno est le seul glacier patagon qu’on peut approcher d’aussi près à pieds – sans avoir à prendre un bateau, monter dans un kayak ou marcher sur la glace. Ecouter la glace craquer, admirer ses diverses facettes bleutés, regarder quelques-uns de ses blocs se détacher et tomber dans l’eau… En bref, regarder le glacier “vivre” est une expérience incroyable. En dehors du Perito Moreno, El Calafate n’a pas grand intérêt. Mon conseil ? Une fois la découverte du glacier effectuée, n’hésitez pas à prendre la route vers El Chalten, deux cent kilomètres plus loin.

QUE FAIRE À EL CALAFATE ?

  • Admirer le glacier du Perito Moreno depuis ses passerelles, en bateau ou à pieds en s’initiant à l’Ice Trekking avec l’agence Hielo y Aventura.
  • Visiter le Glaciarium d’El Calafate afin de comprendre la formation des champs de glace patagons.
  • Randonner dans les alentours du Lago Argentino ou gravir le Cerro Cristales.
  • Découvrir la réserve de la lagune Nimez et ses colonies de flamants roses.

Blog voyage en Patagonie

EL CHALTÉN ENTRE SOMMETS ET GLACIERS

Qualifier de “paradis de la randonnée”, El Chaltén était pour nous une étape incontournable où nous comptions bien enchaîner les randonnées ! C’était sans compter sur le rugueux climat patagon qui nous a apporté de la brume, de la pluie sans discontinuer, des vents extrêmements forts et de la neige en altitude. Autant vous dire que nous n’avons jamais vu la Laguna Torre et son glacier totalement dissimulés par la brume. Cependant El Chalten nous a gardé quelques surprises comme la découverte du célèbre Cerro Fitz Roy et de la Laguna de los Tres, sans aucun doute l’image carte postale de la ville, la découverte du glacier Viedma ou une randonnée vers le mirador du glacier Piedras Blancas. Dès votre arrivée à El Chalten, rendez-vous au centre d’informations afin d’obtenir les cartes de la région et les conseils des gardes forestiers sur les différents chemins de randonnée et treks à parcourir.

QUE FAIRE À EL CHALTEN ?

  • Randonner à la journée vers l’un des célèbres sites naturels de la ville à commencer par le Cerro Fitz Roy et la Laguna de los Tres ou la Laguna Torre. Votre dada, c’est plutôt le trek ? Ca tombe bien car il est possible de rallier les différents sites du parc lors d’un trek de 3 jours et 2 nuits.
  • Partir à la découvert du glacier Viedma et randonner sur la péninsule qui lui fait face.
  • Vous êtes un randonneur expérimenté et savez manier le baudrier comme personne ? Renseignez-vous auprès du centre d’informations d’El Chalten pour peut-être vous lancer le long de deux treks alternatifs comme le Paso del Viento ou la Vuelta al Huemel.

Blog voyage en Patagonie

Blog voyage Patagonie
Blog voyage Patagonie

BARILOCHE ET LA ROUTE DES 7 LACS

Dernière étape de notre voyage en Patagonie : Bariloche, “la petite Suisse argentine” réputée pour sa station de ski de Cerro Catedral, son chocolat et ses chalets. Bariloche est très touristique puisque c’est l’un des principaux lieux de villégiatures des argentins mais c’est aussi la porte d’entrée vers le Parc National de Nahuel Huapi. En nous rendant à Bariloche, notre projet était clair : parcourir en voiture la route des 7 lacs depuis Villa La Angostura jusqu’à San Martin de los Andes. Pour moi, la route des 7 lacs fut un road-trip en demi-teinte car c’est un voyage contemplatif ponctué de points de vue – plus ou moins bien entretenus – sur les lacs de la région et des eaux parfois verts émeraudes notamment aux alentours de Villa Traful qui est – à mon sens – le plus beau tronçon de cet itinéraire. L’itinéraire des 7 lacs fait un peu plus d’une centaine de kilomètres et se parcourt très bien en deux jours en prenant son temps.

QUE FAIRE À BARILOCHE ?

  • Partir en road-trip sur la route des 7 lacs et découvrir ses plus beaux miradors notamment de Villa La Angostura à Villa Traful en passant par San Martin de Los Andes.
  • Monter jusqu’au Cerro Campanario et profiter de la vue sur les lacs.
  • Découvrir la péninsule de Llao Llao et le sentier de Los Arrayanes, une randonnée facile d’accès d’environ trois heures avec de jolis points de vue sur les lacs Moreno ou Nahuel Huapi.
  • Randonner à la journée jusqu’au refuge Frey au pied d’une lagune et de neiges éternelles.

Blog voyage en Patagonie

À LA DÉCOUVERTE DES GLACIERS DE PATAGONIE

Quand on pense à la Patagonie, impossible de ne pas imaginer ses géants de glace ! Concrètement (et de manière très macro), si votre envie est de partir à la découverte des glaciers lors de votre voyage en Patagonie, sachez que vous pourrez les découvrir à travers trois zones distinctes : le Champ de Glace Nord autour de la région d’Aysén sur la Carretera Austral, le Champ de Glace Sud dans le Parc National Bernard O’Higgins au Chili puis le Parc National Los Glaciares en Argentine. Ces géants sont accessibles plus ou moins facilement à pieds, en kayak ou à bord d’un bateau. A moi de vous donner un aperçu – non exhaustif – des différentes activités possibles pour préparer votre voyage ! Sachez que pour la plupart de ces activités, il est impératif de passer par une agence locale, certaines détenant un monopole ce qui se ressent totalement sur les prix !

LE PERITO MORENO, MAJESTUEUX ET FACILE D’ACCES

Le Perito Moreno, situé dans le Parc Los Glaciares en Argentine, est le glacier le plus majestueux et surtout le plus facile d’accès ! L’entrée du parc se situe à 75kms d’El Calafate. Pour découvrir ce géant de glace, un système de passerelles permet de s’approcher au plus près en suivant différents itinéraires. La balade est accessible à tous. Longue de quelques kilomètres, elle permet aussi d’échapper à la foule qui se masse sur la plateforme centrale et de profiter tranquillement de beaux points de vue sur le glacier. Pour notre part, nous nous sommes rendus au Perito Moreno pour l’ouverture du parc ce qui nous a permis d’être seuls un bon moment avant le rush de 11 heures.

Blog voyage en Patagonie

Marguerite & Troubadour blog voyage
Marguerite & Troubadour blog voyage
Marguerite & Troubadour blog voyage

NAVIGUER EN BATEAU SUR LA LAGUNE

Nous avons opté pour une balade en bateau sur la lagune San Rafael au départ de Puerto Rio Tranquilo au Chili. Avant toute chose, il faut savoir que les navigations sont soumises aux conditions climatiques et confirmées la veille aux alentours de 17 heures. La nôtre a été décalée d’une journée. Puis le jour J nous sommes parties en Jeep pour rejoindre un petit port dans le Parc National San Rafael. Nous avons navigué pendant trois heures au milieu des fjords avant d’apercevoir nos premiers icebergs puis le glacier coincé entre deux montagnes sombres et hostiles. Nous sommes restées à peu près une heure sur place et à bonne distance du glacier car une balade en bateau ne permet pas de s’approcher davantage. C’est une activité très contemplative. La grande majorité des glaciers, dont les plus célèbres comme le Perito Moreno ou le glacier Grey, sont accessibles par voie navigable. Pour certains glaciers, c’est d’ailleurs l’unique moyen d’accès comme c’est le cas du glacier San Rafael au Chili. Autres glaciers où l’on peut naviguer : les glaciers Upsala et Spegazzini au départ d’El Calafate.

Blog voyage patagonie

Blog voyage patagonie
Blog voyage patagonie

S’INITIER À LA MARCHE SUR GLACIER (OU ICE TREKKING)

L’Ice Trekking est l’un de mes meilleurs souvenirs de voyage ! Chausser des crampons et marcher sur ces géants de glace n’a pas de commune mesure. A l’heure actuelle, il est possible de randonner sur trois glaciers, le Perito Moreno en Argentine avec Hielo y Aventura, le Grey dans le parc de Torres del Paine au Chili avec Big Foot Patagonia et le glacier Los Exploradores sur la Carretera Austral au Chili avec 99% Aventura. Depuis Mars 2017, il n’est plus possible de randonner sur le Viedma à El Chaltén en raison de son instabilité. Parmi ces trois glaciers, nous avions choisi Los Exploradores ! L’Ice Trekking représente un certain coût mais les prix pratiqués pour le Grey et le Perito Moreno étaient très élevés pour une initiation d’une durée de moins de 5 heures, voire moins de 3 heures dans le cas du Perito Moreno. Notre initiation sur Los Exploradores a duré toute la journée. On a commencé par une marche d’approche d’une heure et demi parmi un énorme pierrier pas toujours très stable avant de chausser nos crampons sur la moraine. Pendant plusieurs heures, nous nous sommes entraînées à marcher au coeur du glacier, à visiter ses cavernes bleues et à contourner ses crevasses.

Blog voyage en Patagonie

Blog voyage Patagonie
Blog voyage Patagonie
Blog voyage Patagonie

RANDONNER À LA DECOUVERTE DES GLACIERS

La randonnée reste le moyen le plus simple pour observer les glaciers notamment en Argentine dans les alentours d’El Chaltén. Le parc propose toute un panel de randonnées de niveaux très variés pour observer divers glaciers depuis des miradors comme le glacier Piedras Blancas ou le glacier qui dévale les sommets de la Laguna Torre. Dans les alentours d’El Chaltén, nous avons choisi de passer par une agence pour randonner sur la péninsule qui fait face au glacier Viedma. L’excursion débute par une navigation sur le Lago Viedma. Alors qu’on progresse, les icebergs apparaissent peu à peu sur le lac. Le bateau accoste le long d’une péninsule où la roche est rouge incandescente, du fait des minéraux et de son érosion. Nous progresserons pendant plusieurs minutes – et sous un vent à se damner – le long de cette péninsule avant de découvrir le Viedma et ses contrastes bleus. Il est également possible d’observer le Viedma en parcourant l’un des deux treks suivants : le Paso del Viento et la Vuelta del Huemel. Ces treks demandent tout de même une certaine expérience en randonnée et notamment savoir utiliser des baudriers car il faut franchir deux torrents de montagne.

Du côté chilien, dans le parc de Torres del Paine, l’une des branches du trek W permet de marcher en profitant de divers points de vue sur le Grey jusqu’à votre arrivée au Mirador Grey, situé cinq minutes après le refuge du même nom. Au nord de Coyhaique, sur la Carretera Austral, il est possible de randonner dans le Parc National de Queulat à la rencontre du glacier suspendu  Ventisquero Colgante.

NAVIGUER EN KAYAK AU PLUS PRES DES GLACIERS

Célia et moi n’avons pas testé cette activité. Cependant le kayak est le mode de déplacement qui vous permettra d’approcher au plus près des glaciers. En Patagonie, il est possible de découvrir les glaciers Grey dans le parc de Torres Del Paine et Serrano avec l’agence Big Foot Patagonia.

TREKS & RANDONNÉES EN PATAGONIE

Après avoir consacré un article complet au parc national de Torres del Paine et au Trek W, j’avais envie de mettre en avant dans cet article des randonnées et treks parfois incontournables mais aussi moins populaires qui pourtant en valent la peine ! L’idée, c’est de vous proposer quelques alternatives au trek W. Bien sûr les paysages de Torres del Paine, entre glaciers, sommets déchiquetés et lacs azurs, sont sublimes mais Torres del Paine laisse peu de place à la spontanéité : obligation de réserver à l’avance ses emplacements de camping, itinéraires très (trop) populaires, etc. Et la Patagonie est un terrain immense qui offre aux randonneurs de nombreuses possibilités d’évasion ! La liste ci-dessous est loin d’être exhaustive surtout depuis que le Chili a ouvert « La ruta de los parques » en 2018, un itinéraire de 2800 kms qui explore les dix-sept parcs patagons de Puerto Montt au Cap Horn. Pour avoir un aperçu des différents treks possibles, vous pouvez vous reporter au Lonely Planet « Trekking in Patagonia ». Ce guide vous permet d’avoir un aperçu assez détaillé des différents treks et randonnées. En revanche, il n’est plus édité depuis plusieurs années !

Blog voyage en Patagonie

Blog voyage Patagonie

Blog voyage Patagonie

LE TOUR DU MONT FITZ ROY À EL CHALTÉN

Une fois arrivé à El Chaltén, commencez par vous rendre au centre d’informations des visiteurs afin d’obtenir tous les renseignements possibles pour randonner. En premier lieu, sachez qu’il est possible de parcourir l’ensemble du parc lors d’un trek de 3 jours ou de découvrir en randonnant à la journée les principaux sites du parc comme la Laguna Torre ou la Laguna de los Tres au pied du Fitz Roy. A la journée, les randonnées se font en aller-retour. Si vous optez pour le trek de 3 jours (une boucle de 36 kms que certains parcourent en deux jours), les campings sont gratuits dans le parc. Pour notre part, nous avons joué de malchance en ce qui concerne la météo ! En plein mois de Décembre, nous n’avons jamais vu le glacier Torre et, à peine deviné, la lagune du même nom… Quant à notre découverte de la Laguna de los Tres, elle reste épique ! Il avait neigé la veille et, une fois arrivé au sommet, les vents étaient tellement forts qu’on était obligé de s’adosser aux énormes rochers situés aux alentours de la lagune pour se protéger et bénéficier d’un peu de répit.

Dans l’ensemble, les randonnées d’El Chaltén ne sont pas très compliquées et relativement accessibles à tous les niveaux ! La partie la plus difficile reste le dernier kilomètre – ça grimpe sévère – qui permet de rejoindre la Laguna de los Tres au pied du Fitz Roy. Bref, l’image de carte postal du parc ! En revanche, la randonnée vers la Laguna Torre est beaucoup plus tranquille avec un dénivelé peu élevé. Dans le parc, les randonnées sont toutes très bien indiquées et chaque kilomètre parcouru est symbolisé. Il n’y a aucune question à se poser quant à son itinéraire de marche.

PROFIL DU TREK DU TOUR DU FITZ ROY
  • DISTANCE & DUREE : 38 kilomètres en 3 jours, voire 2 si vous êtes un bon marcheur.
  • DIFFICULTE : Modéré dans l’ensemble. La principale difficulté de terrain, c’est le dernier kilomètre jusqu’à la Laguna de los Tres au pied du Mont Fitz Roy, sans oublier les conditions météo. Le reste du sentier, notamment les alentours de la Laguna Torre, est roulant.
  • DESCRIPTIF :
    • ETAPE 1 – El Chaltén au Fitz Roy. Nuit au camping gratuit Poincenot. Le camping se trouve avant l’ascension qui monte à la lagune. Pensez à y laisser vos sacs à dos pour vous décharger !
    • ETAPE 2 – Du Camping Poincenot à la Laguna Torre. Nuit au camping gratuit De Agostini.
    • ETAPE 3 – Du Camping Agostini à El Chaltén. Si vous êtes un bon marcheur, les étapes 2 et 3 peuvent se faire le même jour car le chemin est tranquille.
  • LIEN WIKILOC
  • ILS ONT PARCOURU CE TREK : Tim & Cécilia du blog Faim de voyages.

LA VUELTA DE HUEMUL À EL CHALTÉN

Nous avons découvert l’existence de ce trek en arrivant à El Chaltén comme notre voyage approchait de la fin, il nous était impossible de le parcourir. Grosse frustration ! La Vuelta Del Huemul est un trek engagé de 4 jours qui part d’El Chaltén et longe le champ de glace du Glacier Viedma. Il promet des paysages somptueux et un véritable isolement puisqu’il est assez peu connu. Ce trek demande aussi de se munir d’un équipement particulier, à savoir un baudrier, des sangles et un mousqueton, afin de franchir des torrents de montagne en tyrolienne. Avant de parcourir ce trek et à votre retour, vous devrez faire un saut au bureau d’informations du parc afin de leur signaler votre départ/retour. Sans ça, ils envoient les secours à votre recherche !

PROFIL DU TREK LA VUELTA DE HUEMUL
  • DISTANCE & DUREE : 62Km et 4 jours de marche.
  • DIFFICULTE : Un trek difficile du fait de son isolement et qui demande un équipement spécifique afin de franchir des torrents de montagne.
  • DESCRIPTIF :
    • ETAPE 1 : De El Chaltén au Lago Toro : 17km, environ 5h de marche, 700m de dénivelé positif.
    • ETAPE 2 : Du Lago Toro au Paso Del Viento : 12km, environ 7h de marche, 1000m de dénivelé positif.
    • ETAPE 3 : Du Paso Del Viento à Bahia de los Témpanos : 16km, environ 6h de marche, 700m de dénivelé positif.
    • ETAPE 4 : De Bahia de los Tempanos à  Bahia Tunel : 17km, environ 5h de marche, 300m de dénivelé positif.
  • LIEN WIKILOC
  • ILS ONT PARCOURU CE TREK : Stéphanie et Christophe du blog Cook’n Trip.

Blog voyage en Patagonie

LA RANDONNÉE DU REFUGE FREY À BARILOCHE

Sans doute l’une des randonnées les plus populaires de Bariloche ! Mais le refuge – trop photogénique – vaut à lui seul le déplacement. Le chemin débute au pied de la station de ski Cerro Catedral. On évolue alors pendant plusieurs kilomètres sur un chemin à flanc de montagne. Après 3 heures de marche, nous croisons le refuge Petricek, un refuge en bois semi-abandonné adossé à un rocher où persiste une odeur de feu de bois. Là, le chemin se corse légèrement – rien de très compliqué, ça commence juste à grimper – et le dénivelé s’accentue légèrement. Il nous faudra encore une heure pour parvenir jusqu’au Refuge Frey. Les sommets autour de la lagune sont encore enneigés au mois de Décembre. Les sommets environnants le refuge sont des spots populaires pur l’escalade. Derrière le Refuge Frey, il y a des emplacements à l’abri de pierriers pour camper.

PROFIL DE LA RANDONNEE DU REFUGE FREY
  • DISTANCE & DUREE : 10km en aller jusqu’au refuge, environ 4 heures de marche et 850m de dénivelé positif.
  • DIFFICULTE : Facile à modéré.
  • LIEN WIKILOC

LES DENTS DE NAVARINO À PUERTO WILLIAMS

Ce trek est situé sur l’île chilienne la plus australe de Navarino, accessible uniquement par bateau depuis Ushuaïa. Le départ du trek se trouve à trois kilomètres de Puerto Williams. Les Dents de Navarino figure parmi les treks les plus compliqués en raison des conditions climatiques difficiles qui secouent la région. Par ailleurs, le chemin est très mal tracé : GPS nécessaire ! Si vous lancez sur ce trek, il vous faudra signaler votre départ mais aussi votre retour au poste de police et partir en autonomie complète. Ici, pas de camping et pas de points de ravitaillement non plus. Pour obtenir le plus d’informations possibles dont les coordonnées GPS des différentes étapes, passez par l’Office du tourisme de Puerto Williams. Par ailleurs, côté hébergement, n’hésitez pas à vous rendre chez Cécilia, elle tient l’auberge El Padrino.

PROFIL DU TREK LES DENTS DE NAVARINO
  • DISTANCE & DUREE : 36km et 4 jours de marche.
  • DIFFICULTE : Difficile.
  • DESCRIPTIF :
    • ETAPE 1 : De Puerto William à la Laguna del Salto.
    • ETAPE 2 : De la Laguna del Salto à la Laguna Escondida.
    • ETAPE 3 : De la Laguna Escondida à la Laguna Martillo.
    • ETAPE 4 : De la Laguna Martillo à Puerto Williams.
  • LIEN WIKILOC
  • ILS ONT PARCOURU CE TREK : Jean-Christophe du blog Un tour du monde Zéro Déchet.

LE TREK DU CERRO CASTILLO SUR LA CARRETERA AUSTRAL

Souvent présenté comme une alternative à Torres Del Paine, le trek du Cerro Castillo parcourt la Carretera Austral. Le point d’orgue de cette randonnée est la sublime lagune située au pied du Cerro du même nom. La découverte de la lagune peut aussi se faire en randonnée à la journée. Le deuxième jour est le plus compliqué avec le passage d’un col où, durant l’été austral, des névés persistent et des sentiers pas ou peu marqués. Le trek se parcourt de préférence durant l’été austral. Fin Octobre, quand nous y sommes passés, le parc était encore recouvert par la neige.

PROFIL DU TREK DU CERRO CASTILLO
  • DISTANCE & DUREE : 53Km et 3 jours de randonnée sur la Carretera Austral.
  • DIFFICULTE : Modéré voire difficile.
  • DESCRIPTIF :
    • ETAPE 1 : Las Horquetas au Camping Rio Turbio.
    • ETAPE 2 : Du Camping Rio Turbio au Campement Porteadores en passant par la Laguna Cerro Castillo.
    • ETAPE 3 : Du Campement Porteadores à Villa Cerro Castillo.
  • LIEN WIKILOC
  • ILS ONT PARCOURU CE TREK : Tim et Cécilia du blog Faim de voyages.

Blog voyage en Patagonie

INSPIRATION AVANT DE VOYAGER EN PATAGONIE

UN LIVRE…

EN PATAGONIE de Bruce Chatwin. C’est un souvenir d’enfance qui conduit Bruce Chatwin en Patagonie, du Détroit de Magellan au Cap Horn en passant par Punta Arena au Chili. En 1974, Chatwin, alors âgé de 34 ans, abandonne sa vie d’expert en oeuvres d’art. Le livre est à la fois un récit de voyage, un journal intime mais aussi un témoignage de la Patagonie des années 70, jalonné de rencontres. Et malgré des longueurs, Chatwin insuffle à ses lecteurs l’envie d’évasions et d’aventures. Découvrir En Patagonie de B. Chatwin.

 

UN FILM…

PENINSULA MITRE raconte l’expédition de Julian et Joaquin Azulay dans les confins de la Terre de Feu. Pendant 53 jours, à pieds, et portant plus de 35kgs sur leurs dos dont leurs planches de surf, les deux frères se sont lancés un défi : surfer des vagues world-class, jamais surfées, avant le Cap San Diego Lighthouse. Mais avant d’atteindre ce lieu, ils devront traverser des terrains hostiles, faire face au manque de nourriture et aux conditions climatiques rigoureuses. Leur expédition sera aussi jalonnée de rencontres insolites. Découvrir les Gauchos Del Mar.

 

A SUIVRE…

FRANCIS MALLMANN est un Chef et auteur culinaire argentin qui puise son inspiration dans ses racines : la Patagonie et plus particulièrement dans les traditions des Gauchos autour du feu. Netflix lui consacre un épisode dans la première saison de Chef’s Table. Tandis que Les Others s’invitent sur « La Isla » pour son troisième volume. Découvrir le portrait de Francis Mallmann sur Les Others.

 

UNE HISTOIRE…

L’ESPRIT DES HOMMES DE LA TERRE DE FEU est un livre qui rassemble le travail photographique de Martin Gusinde, photographe et missionnaire allemand du début du XXème siècle. Gusinde a effectué quatre voyages en Patagonie et plus particulièrement en Terre de Feu. Il est l’un des rares occidentaux à avoir pu vivre au sein des peuples Selk’nam ou Yamanas. La majeure partie du travail photographique de Gusinde porte sur le corps et les rituels de ces peuples dont le Hain, le rite initiatique du passage à l’âge adulte chez les Selk’nams. Découvrir le travail de Martin Gusinde.

J’espère que cet article vous aidera à organiser votre futur voyage en Patagonie. Vous trouverez aussi sur le blog mes récits de voyage, conseils et itinéraires pour préparer vos futurs road-trips, treks et randonnées au Chili et en Argentine.

 

VOUS PRÉPAREZ VOTRE VOYAGE EN PATAGONIE ? EPINGLEZ CET ARTICLE POUR PLUS TARD !

Blog voyage Patagonie
Blog voyage Patagonie
Blog voyage Patagonie

11 Comments

  • Votre article est drôlement complet. Je n’ai fait que le survoler car ce n’est pas une destination au programme pour le moment, mais j’ai regardé vos photos, elles sont sublimes. Parfois j’ai eu un peu froid en regardant d’ailleurs ! Faire un long voyage en Amérique du sud est ds ma liste d’envies, je n’ai encore jamais mis les pieds dans cette zone du globe.
    Belle journée !

    • Bonjour Aurore ! Nous aussi, nous avons eu un peu froid ^^ On était assez mal équipé pour faire face aux vents et glaciers paragons. On a dû acheter une partie de nos affaires sur place. Très bonne journée

  • Cet article est super bien construit, je pense qu’il me sera très utile dès que j’aurais enfin pris mes billets pour la Patagonie 😉 en tout cas c’est très agréable à regarder avec d’aussi belles photos !

  • Bonjour,
    Je souhaiterais partir environ 3 à 5 mois en Patagonie avec un sac à dos en pleine nature. POUR me déplacer se serait de la marche et le bus et j’ aimerais dormir le plus souvent dehors sous une tente. Je ne sais pas par où commencer mon périple ni quel itinéraire je vais prendre. Auriez-vous des conseils pour moi ? J’ aimerais aussi avoir une idée plus précise du matériel à avoir et à prévoir. Merci pour votre site qui est très complet. Il est vraiment super !!!
    Merci encore
    CLAIRE

  • Je pars bientôt en Amérique du sud pour 6 mois et bien entendu la Patagonie est au programme, bravo et merci pour la description des treks et toutes les infos utiles, je note tout ça, la seule inconnue pour moi sera ma résistance physique car j’ai des soucis cardiaques, des traitements, et je suis loin d’avoir un coeur d’ athlète … par contre j’adore randonner (à mon rythme) et je vois dans ton article qu’il y a pas mal de treks faciles, donc merci me voilà rassurée!

    • Bonjour Virigine,
      Ce voyage s’annonce exceptionnel ! Je suis adepte des treks mais c’est possible de faire des randonnées plus courtes à la journée en prenant son temps à El Chalten ou dans le parc de Torres Del Paine. Les treks se décomposent en itinéraire à la journée. C’est accessible à tous. Pour ne pas stresser, il faut juste adapter ses horaires de randonnée en partant tôt le matin par exemple!

  • J’ai pour ma part adoré faire ce voyage… Tout y est grandiose, le silence, le bruit du vent, les larges étendues avec personne autour… Vraiment un voyage exceptionnel à mon goût…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.